Clinique de Bonneveine : Ouverture d’un Département Interdisciplinaire de Soins de Support en Cancérologie

Clinique de Bonneveine : Ouverture d’un Département Interdisciplinaire de Soins de Support en Cancérologie

Depuis le 1er janvier 2021, la Clinique de Bonneveine, établissement du Groupe AVEC, a ouvert un Département Interdisciplinaire de Soins de Support en Cancérologie. Ce projet de soins a pour vocation la prise en charge globale des patients atteints de cancer pendant et après la maladie. Cette prise en charge est organisée en ambulatoire sur l’Hôpital de Jour de la clinique. Les objectifs sont de répondre pour les patients concernés, aux besoins d’une prise en charge globale avec évaluation pluridisciplinaire de tous les aspects pathologiques de la maladie ainsi que de ses traitements. Il s’agit de prendre en compte la qualité de vie du patient.

Une prise en charge globale des patients atteints de cancer pendant et après la maladie

Le Département Interdisciplinaire de Soins de Support en Cancérologie prend en charge tous les patients atteints de cancers qu’ils soient en traitement ou non, qui souffrent de fatigue, de douleurs, de problèmes nutritionnels ou psychologiques et sociaux, de troubles du sommeil, ou de pathologies médicales associées aux cancers . Les familles et les aidants naturels y sont également pris en charge.

Sous la responsabilité de Dr Michel BRUN, Oncologue médical, spécialiste des Soins Oncologiques de Support, le Département Interdisciplinaire de Soins de Support en Cancérologie est composé de : 

  • IDE Coordinateur
  •  Médecin Algologue (référent douleur)
  • Pharmacienne
  • Psychologues
  • Diététicienne
  • Assistante sociale
  • Kinésithérapeutes
  • APA coach sportif
  • Psychomotricienne
  • Orthophonistes
  • Ostéopathe

En fonction de la complexité des prises en charge, d’autres personnels hospitaliers peuvent être appelés en renfort : Cardiologues, Pneumologues, Neurologue, Médecin ORL, Médecin Phoniatre, Rhumatologue, Médecin Référent Sommeil, Radiologues…

Un parcours personnalisé à chaque patient

Après avoir réalisé une consultation auprès du Dr Michel BRUN, au cours de laquelle les besoins vont être exposés, listés, analysés et le projet de soins défini, l’organisation pratique du bilan et des soins ambulatoires est arrêtée. 

Dans le même temps, des actes techniques d’imagerie et/ou de biologie peuvent s’avérer nécessaires pour la prise en charge et seront réalisés. 

Le bilan de Soins de Support Oncologiques sera par la suite organisé sur une demi journée, en ambulatoire, au sein de l’Hôpital de Jour de la Clinique de Bonneveine.

Les professionnels de santé de l’équipe interviendront seuls ou ensemble auprès du patient (et de son accompagnant si besoin), enfin une synthèse sera réalisée et un compte rendu écrit sera adressé au patient ainsi qu’à son Médecin Traitant et son Oncologue référent (ou tout autre spécialiste) le cas échéant. 

Un suivi régulier est possible sinon indispensable, selon les problèmes pris en charge. Ce suivi peut-être réalisé lors de consultations ultérieures seules ou bien par de nouvelles sessions pluridisciplinaires.

Le Département Interdisciplinaire de Soins de Support en Cancérologie est doté d’équipements spécifiques et adaptés avec :

  • Plateau technique d’Imagerie
  • Laboratoire d’Analyses Biologiques
  • Centre de Rééducation polyvalent
  • Centre de Rééducation de la Voix
  • Centre de consultations externes

La prise de rendez-vous peut se faire directement au secrétariat dédié à l’adresse mail suivante : pauline.bidault@avec.fr. ou via la Directrice des soins au 06 89 73 72 08. 

L’embolisation de prostate : une technique novatrice à la Clinique Malartic

L’embolisation de prostate : une technique novatrice à la Clinique Malartic

L’hypertrophie bénigne de la prostate atteint près d’un homme sur deux après 60 ans. Elle se caractérise par une augmentation bénigne du volume de la prostate. Celle-ci entraîne des difficultés urinaires : faiblesse du jet, envies très fréquentes d’abord la nuit puis le jour, impériosités mictionnelles, infections urinaires. La complication la plus grave est le blocage urinaire qui nécessite des gestes de sondage en urgence. Ces troubles altèrent considérablement la qualité de vie des patients. Depuis 2018, l’embolisation de prostate est pratiquée en routine à la Clinique Malartic, établissement du Groupe AVEC, dans le service de radiologie interventionnelle. De nombreux cas ont été traités avec succès en collaboration étroite avec les urologues. 

Une alternative non chirurgicale et novatrice

Le service de radiologie interventionnelle prend en charge tous les patients atteints d’hypertrophie bénigne. Dans un premier temps, l’urologue traitera ses signes par les traitements médicaux. Lorsque le traitement médical est insuffisant, le chirurgien urologue peut proposer une résection prostatique qui est le traitement de référence : c’est une intervention courte, efficace, mais qui dans de nombreux cas peut entraîner des éjaculations rétrogrades. 

Depuis 2018, la Clinique Malartic propose à côté des traitements classiques une alternative novatrice non chirurgicale peu agressive pour traiter la pathologie. Cette technique est réalisée dans le service de radiologie interventionnelle.

“Concrètement, explique le docteur Boespflug radiologue, nous réalisons un abord par une ponction de l’artère fémorale, puis positionnons  sous contrôle radiologique un micro cathéter de 0,6 mm de diamètre jusqu’aux artères prostatiques.

L’embolisation consiste à obturer les petites artères qui alimentent la prostate hypertrophiée en injectant des microbilles par le microcathéter. Ce qui provoquera le dessèchement de la prostate. Cette intervention est pratiquée dans le cadre d’une courte hospitalisation ou en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale ; sans incision puisque tout se fait à partir d’un point de ponction vasculaire. Elle ne nécessite pas de sondage, elle dure entre une heure trente à deux heures, et est presque indolore ; Pendant l’intervention, nous proposons aux patients des casques avec des programmes musicaux ou des programmes de réalité virtuelle avec séquence d’hypnose.”

Les suites de l’intervention sont simples. Et les complications sont rares, encore réduites par l’utilisation d’une imagerie tridimensionnelle qui sécurise le geste.

Cette technique peut donc être proposée à des patients âgés ou fragiles qui seraient contre indiqués à une anesthésie générale. Elle s’adresse aussi à des patients plus jeunes, lorsque le traitement médical est inefficace ou mal toléré, car elle permet de conserver une activité sexuelle normale, sans risque d’éjaculation rétrograde.

Elle possède des contre-indications notamment pour les patients dont les artères sont trop calcifiées pour que puisse cheminer le microcathéter. L’embolisation apporte une amélioration chez 80 % des patients. L’effet apparaît dans le mois qui suit le geste. La diminution de volume de la prostate suffit à améliorer le passage de l’urine. Les nombreux patients évalués à la clinique présentent de manière significative une nette amélioration de leur confort de vie. 

La collaboration urologique et radiologique est indispensable pour une sélection des patients et la place de l’urologue est majeure pour la discussion de toutes les possibilités thérapeutiques et le suivi du patient. C’est dans cette optique que se développe ce projet dont les résultats après deux ans sont très satisfaisants.

E-santé : MirambeauAppCare rejoint le Groupe AVEC

E-santé : MirambeauAppCare rejoint le Groupe AVEC

MirambeauAppCare, entreprise qui développe des applications médicales dont DiabiLive, a rejoint le Groupe AVEC, le 14 janvier 2021. Cette arrivée s’inscrit dans la volonté de développement du Groupe AVEC dans le secteur de la santé numérique, en corrélation avec le lancement prochain de sa plateforme de e-santé inclusive nommée avec.fr. 

Les applications médicales développées par MirambeauAppCare sont disponibles sur la plateforme DiabiLive. Véritable solution e-santé innovante, DiabiLive accompagne les patients diabétiques dans le respect de leurs prescriptions.

DiabiLive facilite l’autonomie des personnes diabétiques par une meilleure connaissance de leur corps et de leurs besoins. Les patients sont accompagnés par des aidants et des professionnels de santé. Avec DiabiLive, ils ne sont jamais seuls.

Par une prise en charge complète et personnalisée – selon leur prescription médicale, leur diététique et leur activité physique – DiabiLive est en mesure de calculer la dose nécessaire d’insuline pour chaque patient. Ainsi, les personnes diabétiques sont autonomes dans la maîtrise de leur diabète.

Le Groupe AVEC est ravi d’accueillir cette structure au sein de son réseau solidaire. Son arrivée contribue à développer la médecine 4P (médecine personnalisée, préventive, prédictive et participative) sur laquelle le Groupe souhaite travailler. Ce développement s’inscrit dans le projet global du Groupe AVEC d’être un opérateur global de santé en France et d’ « aider le plus grand nombre à vivre en bonne santé le plus longtemps possible ».

Doctocare devient Avec

Doctocare devient Avec

Le Groupe Doctegestio devient le Groupe AVEC. La marque unique Avec remplace les marques Amapa (médico-social) et Doctocare (sanitaire).

Le sens de ce changement

Apposer une même marque pour le médico-social et le sanitaire pour traduire le rapprochement que le Groupe AVEC entend réaliser entre ces deux métiers.

Démontrer que ces domaines deviennent les branches les plus importantes de l’activité du groupe, même s’ il a d’autres activités, dont le tourisme social et familial (marque Popinns).

Continuer et développer la démarche d’accompagnement des plus fragiles, personnes dépendantes ou qui ont besoin de soins et de bien-être.

Le Groupe entend effacer les différences entre les uns et les autres et travailler sur la médecine 4P (médecine personnalisée, préventive, prédictive et participative), et en particulier en se concentrant sur le P de participatif.

Les étapes du projet

  1. Le changement de nom (Avec) ;
  2. L’adoption d’une raison d’être « aider le plus grand nombre à vivre en bonne santé le plus longtemps possible » qui permettra début février 2021 de devenir entreprise à mission permettant de s’attribuer statutairement une finalité d’ordre social ou environnemental en complément du but lucratif ;
  3. Lancement début février d’une plateforme de e-santé inclusive permettant un accès aux mêmes applications, pour un patient, un professionnel de santé, un administratif ou un paramédical ;
  4. Demande de l’agrément Esus (entreprise solidaire d’utilité sociale) ;
  5. L’ouverture du capital aux 12.000 salariés du groupe ;
  6. Réaliser une levée de fonds pour la fin 2021 pour poursuivre une croissance très importante (25 % de croissance chaque année depuis plus de 10 ans), et la consolider avec des actionnaires de référence, investisseurs de long terme dont le groupe partage les visions sur le monde de la santé. 

avec.fr, une plateforme de e-santé inclusive 

La plateforme sera composée des fonctionnalités habituelles : prise de rendez-vous, télémédecine (téléconsultation), pré-admission.

Des fonctionnalités nouvelles seront ajoutées comme :

  • Un cahier de liaison numérique permettant de faire la coordination entre la ville, l’hôpital, le domicile, l’Ehpad ainsi qu’au sein des établissements.
  • Une application de gardes d’urgence avec 2 lignes d’urgentistes qui répondront en téléconsultation à des problématiques d’urgence habituelles sans prise de rendez-vous sur la plateforme. Le patient se présentera et il lui sera indiqué le temps d’attente avant la mise en lien avec le service.
  • Une application d’auto-diagnostic grâce au développement d’une intelligence artificielle (IA) capable d’établir un diagnostic sur la base des données fournies par le patient.
  • Un service de télésuivi, préopératoire et postopératoire.

L’accessibilité pour tous a la plateforme avec.fr

Un second volet permettra un accès pour tous, avec des applications d’ordre plus administratif, qui concernent les soignants, les paramédicaux, les médecins, les personnels des centres support…. soit l’ensemble des professionnels du Groupe et de son environnement.

Ces applications vont de la gestion des congés payés à la gestion des astreintes, en passant par la recherche de missions et la déclaration d’événements indésirables par exemple.

Une centaine d’applications seront disponibles dont 70 applications administratives, plus internes aux établissements, et 30 applications ouvertes sur la ville.

Le lancement est prévu début février 2021. 

Clinique Vauban : deux professionnelles sont décorées dans la Légion d’honneur et dans l’ordre national du Mérite

Clinique Vauban : deux professionnelles sont décorées dans la Légion d’honneur et dans l’ordre national du Mérite

Les promotions 2021 de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite récompensent l’investissement exceptionnel, pendant la crise sanitaire, du personnel soignant et administratif de la Clinique Vauban à Livry-Gargan.  Ces nominations ont été prises par décret du Président de la République Française en date du 31 décembre 2020.

Nathalie Réquier, Directrice de la Clinique Vauban est nommée chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Collaboratrice du groupe AVEC, elle possède 20 ans de service dans le domaine de la santé. 

Dans le cadre de cette promotion, Nathalie Réquier déclare qu’elle « souhaite partager cette distinction avec tous les collaborateurs de la Clinique Vauban, du groupe, ainsi que les acteurs du territoire de la Seine-Saint-Denis. La convergence des actions a permis d’être agile dans nos organisations afin d’accueillir les patients nécessitant des prises en soins adaptées. Ensemble on va plus loin, c’est dans cette optique qu’elle poursuivra ses actions. »

Stéphanie Hernu, aide soignante depuis 28 ans, est promue au titre de chevalier de l’ordre national du Mérite. 

Elle est très reconnaissante de cette décoration. « Au-delà du travail accompli, c’est avant tout un esprit d’équipe que nous avons tous su mobiliser. Sa vocation de soignant a pris tout son sens dans cette crise sanitaire. »

Bernard Bensaid, Président du Groupe AVEC, est très heureux et très fier de ces deux nominations qui récompensent l’ensemble du personnel soignant et administratif pour leur élan de solidarité et leur investissement sans faille durant cette crise sanitaire inédite.