Le CEEEV (Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix) de la Clinique de Bonneveine créé une chorale pour le plaisir de vos oreilles !

Le CEEEV (Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix) de la Clinique de Bonneveine créé une chorale pour le plaisir de vos oreilles !

La Clinique de Bonneveine à Marseille a ouvert un centre européen de l’éloquence et de la voix en juillet dernier. Ce centre a le plaisir d’accueillir des professionnels de l’éloquence tel que de grands avocats et conférenciers, ainsi que des professionnels de la voix comme des chanteurs d’opéra, de variété ou de jazz. Dans cet établissement pluridisciplinaire, Cyril Rovery, Coach Vocal au CEEEV souhaite mettre en avant les talents de ses confrères, et créer une parfaite cohésion entre ses patients. C’est pourquoi, cet ancien chanteur professionnel d’opéra a pris l’initiative de créer une chorale au sein de la Clinique de Bonneveine.

Une belle initiative de cohésion 

La chorale du centre européen de l’éloquence et de la voix a pour ambition de fédérer les personnels qui en seront principalement les éléments. Des patients du CEEEV pourront également intégrer la chorale. L’objectif de Cyril Rovery est de créer une véritable cohésion entre le corps médical et ses patients. Cette chorale pourra être composée d’une quarantaine de personnes.

Cyril Rovery sera le chef de choeur. Le répertoire musical  du choeur sera très variée mélangeant classique, gospel et pop musique. Voici un avant-goût de certains morceaux d’ores et déjà sélectionnés : Avé Maria, Africa de toto en version choeur, Amazing Grace… 

Une chorale qui se veut soudée

L’implication d’un chanteur dans une chorale lui permet d’apprendre à la fois comment améliorer la maîtrise de sa voix, mais aussi, d’être à l’écoute d’autres voix. Au niveau social,  nous apprenons qu’une chorale, c’est un milieu de vie, une communauté où se tissent des liens souvent étroits et solides, des liens fondés sur le travail d’équipe, et la collaboration.

Fonder une chorale dans une clinique est une démarche originale, peu commune qui reflète les valeurs innovantes de la Clinique de Bonneveine. La chorale du centre européen de l’éloquence et de la voix se voudra soudée, car ensemble nous sommes plus forts ! 

En effet, en cette période de pandémie, il est important de trouver des moyens de rester unis et positifs. Une chorale au sein d’un tel établissement de santé permettra un regain de joie et d’énergie. Quand la musique est écoutée et appréciée, elle agit sur le système de récompense et libère de la dopamine dans le cerveau. Cette hormone du plaisir va agir sur notre motivation, et nous rendre de bonne humeur.

Santé : saviez-vous que chanter procurent de nombreux bénéfices à notre corps ?

Si surprenant que cela puisse paraître, chanter permet de se muscler. En chantant, nos muscles faciaux sont sollicités et travaillent en douceur. Pour bien chanter, il faut avant tout bien articulé. Les efforts faits lors de d’articulation améliorent l’élasticité de la peau, et fait de cette discipline le meilleur des remèdes anti-ride. Chanter permet également de garder la forme, et de se libérer du stress. Le chant ne possède que des vertus, alors c’est avec grand plaisir que nous lançons la Chorale du CEEEV de la Clinique de Bonneveine, à Marseille.

La prise de rendez-vous au centre européen de l’éloquence et de la voix peut se faire directement aux adresses mails suivantes : smedical@doctocare.com ou marie-noelle.grini-grandval@doctocare.com, et par téléphone au 04 96 14 14 86.

Cette année la rentrée est masquée ! Avantages et inconvénients du port du masque au quotidien

Cette année la rentrée est masquée ! Avantages et inconvénients du port du masque au quotidien.

Le retour de vacances, c’est le retour à la réalité. Septembre 2020 est synonyme d’une rentrée pas comme les autres, puisque nous vivons une crise sanitaire “inédite”. Le port du masque obligatoire pour tous rentre à présent dans notre quotidien. 

Les masques sont conçus pour nous protéger du COVID-19, ils sauvent des vies, mais possèdent également des limites. En effet, l’OMS précise dans un document qu’”aucune donnée scientifique de qualité ne permet de justifier le port généralisé du masque partout” et qu’il “faut tenir compte d’avantages et d’inconvénients potentiels”.

Comment supporter et vivre avec un masque sur le nez du matin au soir ?

Des effets bénéfiques

Le port d’un masque en public peut être une mesure de protection utile, quand il n’est pas possible de pratiquer la distanciation physique (dans les transports en commun ou dans certains lieux de travail…). 

D’après une récente étude, les cas de COVID-19 décroissent dans certains pays ayant rapidement mis en œuvre des politiques relatives au port du masque obligatoire en public, en comparaison à celles qui ont tardé à adopter ces politiques.

Un autre intérêt certain, de l’utilisation généralisée des masques est d’éviter la stigmatisation des malades. Nous sommes moins inquiets face à une personne qui porte un masque.

Un avantage plus décalé: être masqué permet de passer incognito pour qui ne veut pas être reconnu, et souhaite se faire tout petit. 

Des effets indésirables

Bien que l’OMS conseille aux pouvoirs publics d’encourager le port du masque par le grand public, celui-ci peut présenter des effets indésirables et des inconvénients potentiels.

En effet, une prolongation du port du masque peut engendrer l’apparition de cloques, plaies, croûtes sur le visage. 

Un inconfort thermique peut également se faire ressentir au bout de quelques heures, accompagné d’une légère gêne respiratoire. 

Nous observons aussi que l’inconfort lié au port du masque, peut inciter les personnes à toucher leurs visages sous les masques. Geste pouvant engendrer une contamination.

La réutilisation de masques usagés (potentiellement contaminés) présente également un risque de contamination. 

L’utilisation de masques médicaux peut créer un faux sentiment de sécurité et conduire à négliger d’autres mesures barrières, telles que l’hygiène des mains et la distanciation physique.

Qui plus est, il faut savoir que l’OMS n’a pas remis en question la valeur des masques faits maison qui sont correctement manipulés, stockés, et désinfectés. L’organisation internationale de la santé estime simplement que cette solution ne peut être déployée qu’en dehors des actions prioritaires liées à la santé et à la distanciation sociale. De plus, ce déploiement doit être accompagné de facteurs pédagogiques pour s’assurer que les gens utilisent les masques de manière efficace et sûre.

Pour conclure, beaucoup de personnes ont du mal à s’adapter à cette nouvelle obligation, nous observons des mouvements “anti-masque”, et pourtant le port du masque est une barrière non-négligeable contre le virus qu’il faut respecter, afin de se protéger et de protéger ses proches. Ne soyons pas égoïstes et portons le masque pour le bien-être et la sécurité de chacun !

Un Drive pour les tests de dépistage Covid-19 à la Clinique de Bonneveine

Un Drive pour les tests de dépistage Covid-19 à la Clinique de Bonneveine

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire actuelle sur la ville de Marseille placée en zone de circulation active du virus, le Laboratoire de la Clinique de Bonneveine s’est mobilisé et a mis en place un dispositif de dépistage sous forme de Drive afin de mieux répondre aux nombreuses demandes.

Les personnels du Laboratoire et de la Clinique de Bonneveine, établissement Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, réalisent des prélèvements naso-pharyngés sur les patients avec ou sans prescription médicale pour le diagnostic par RT-PCR* de la Covid-19.

Les prélèvements ont lieu du lundi au vendredi, sur rendez-vous au Laboratoire de la Clinique de Bonneveine (89 Boulevard du Sablier, 13008 Marseille) de 10 heures à 12 heures.

Pour prendre rendez-vous, les patients peuvent contacter le laboratoire par téléphone au 04 96 14 12 00.

Une secrétaire médicale enregistre leur dossier directement et leur propose un accès aux résultats par mail.

Le jour du rendez-vous, les patients se présentent dans une zone dédiée à proximité immédiate du Laboratoire de la Clinique de Bonneveine, pour effectuer le dépistage du Covid-19 en Drive.

Les résultats sont ensuite remis aux patients sous 24-48h par mail sécurisé ou par courrier.

Canicule et COVID-19 : adoptez les bons gestes

Canicule et COVID-19 : adoptez les bons gestes

Avec les fortes chaleurs, nous sommes tous menacés, même les personnes en bonne santé. La canicule peut mettre en danger les personnes fragiles. Pour votre santé, prenez certaines précautions dans le respect des gestes barrières. 

Gestes à adopter pour vous protéger durant la période de canicule

  • Buvez régulièrement de l’eau
  • Mouillez votre corps
  • Mangez en quantité suffisante
  • Évitez les efforts physiques
  • Ne buvez pas d’alcool
  • Fermez les volets le jour et aérez la nuit votre habitation
  • Passez du temps dans un endroit frais
  • Donnez et prenez des nouvelles de vos proches

Comment se rafraîchir en toute sécurité ?

  • Utilisez une VMC (ventilation mécanique) ou une climatisation individuelle/collective, lorsqu’elles ont été nettoyées et entretenues régulièrement, et qu’elles sont équipées de filtres avec une bonne performance. Le recyclage de l’air doit être réduit ou arrêté. 
  • Rafraîchissez-vous en utilisant un brumisateur avec un ventilateur si vous êtes seul, ou si vous êtes dans un espace semi-clos ou ouverts en l’absence de flux d’air orienté vers d’autres personnes.
  • Utilisez un ventilateur chez vous si personne n’est malade ou seul dans une pièce en dehors de votre domicile.
  • Recourez à la climatisation individuelle ou collective si les installations sont nettoyées et entretenues régulièrement.

Infos et conseils

Clinique de Bonneveine : ouverture d’un Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix à Marseille

Centre européen d'expertise de l'éloquence et de la voix à Marseille

Le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix a ouvert ses portes à la Clinique de Bonneveine le 1er juillet 2020. Ce projet a pour vocation de proposer une prise en charge pluridisciplinaire des dysfonctions organiques et des différentes lésions pouvant occasionner une distorsion, voire une altération de la voix, qu’elle soit parlée ou chantée, chez tout professionnel de la voix.

Un centre à la pointe de la technologie pour répondre aux besoins de l’ensemble professionnels de la voix parlée ou chantée.

Afin de répondre aux besoins des professionnels de la voix* parlée ou chantée, le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix est doté d’équipements spécifiques et adaptés tels que :

  • Une plateforme de force d’analyse posturale,
  • Un ensemble d’analyse stroboscopique et numérique de la voix et des cordes vocales,
  • Un espace de rééducation comprenant du matériel d’orthophonie, du matériel de psychomotricité, d’un gymnase, d’appareillage de kinésithérapie et de training, d’un piano ainsi que d’un espace détente,
  • Un laser CO2 et d’un microscope laryngé au sein du bloc opératoire.

Sous la responsabilité de Dr Marie-Noëlle GRINI-GRANDVAL, médecin Phoniatre, spécialisée dans la fonction laryngée dans la voix parlée et chantée, ainsi que dans la déglutition, le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix est composé de :

  • ORL, autres spécialités médicales en fonction des besoins: Pneumologue, Neurologue, Cardiologue, Psychiatre, Algologue …
  • Infirmier Coordinateur,
  • Infirmier,
  • Kinésithérapeute,
  • Ostéopathe,
  • Orthophonistes,
  • Coach Vocal,
  • APA Coach Sportif.

Le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix a fait le choix de proposer aux patients un parcours de soins structuré autour d’une prise en charge complète pluridisciplinaire. Après une consultation ORL ou phoniatrique de première intention, les patients sont pris en charge en hospitalisation de jour dans le centre.

Une prise en charge complète entièrement personnalisée en quatre étapes

Cette prise en charge est coordonnée sur une journée pour permettre aux professionnels de santé de réaliser les consultations et examens paracliniques nécessaires, pour définir un protocole thérapeutique spécifique personnalisé à chaque patient. Ce projet de soins pourra être complété suivant les besoin et les souhaits du patient d’un suivi diététique, psychomoteur (pouvant faire appel aux techniques d’hypnose), ou d’un soutien psychologique.

Dans le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix de la Clinique de Bonneveine, le projet de soins comprend, pour tous les patients, la possibilité d’une prise en charge complète de rééducation et réadaptation de la voix, avec chaque semaine un pack de 4 séances comprenant :

  1. Une prise en charge en activité Physique Adaptée (pouvant faire appel à diverses techniques tel que le yoga, les arts martiaux, le coaching sportif),
  2. Une prise en charge en rééducation orthophonique,
  3. Une prise en charge en rééducation kinésithérapeutique (pouvant faire appel à l’ostéopathie),
  4. Une prise en charge en Coaching Vocal (pouvant faire appel aux techniques de sophrologie, de méditation) pour une durée de deux mois avec prolongation possible suivant les modalités et les besoins.

Suite au bilan réalisé en hospitalisation de jour, il peut être nécessaire d’envisager une phonochirurgie. Pour préparer et programmer l’intervention (une durée de deux à trois nuits), les patients devront consulter les professionnels de santé de l’Hôpital de Jour “pré-opératoire ORL”. Ainsi, ils seront à même de confirmer la possibilité de réalisation d’une phonochirurgie, par une prise en charge chirurgicale coordonnée et pluridisciplinaire.

La prise de rendez-vous peut se faire directement aux adresses mails suivantes : smedical@doctocare.com ou marie-noelle.grini-grandval@doctocare.com, et par téléphone au 04 96 14 14 86.

*Cette prise en charge peut concerner les enseignants, les formateurs, les conférenciers, les entraîneurs sportifs, les avocats, les comédiens, les acteurs, les chanteuses et chanteurs choristes d’opéra, de variété ou de jazz, les chanteuses ou chanteurs solistes lyriques, de variété, ou de jazz , les élèves des conservatoires, des écoles de chant, des écoles de théâtre, etc.

Comment préparer le retour à la maison de bébé ? Le service de maternité de la Clinique Vauban organise une journée naissance

journée retour bébé Vauban

Le retour à la maison après la naissance de bébé est souvent source d’inquiétudes pour les nouveaux parents. Afin de les aider à faire face aux appréhensions et aux difficultés rencontrées, l’équipe de la maternité de la clinique Vauban, établissement Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, a organisé, le jeudi 18 juin 2020, une journée sur le thème de la naissance et du retour au domicile.

Cet accompagnement gratuit s’est déroulé dans le service de la maternité, de 14h00 à 17h00, autour de trois ateliers :

  1. Soyez prêts pour le retour à la maison ! Fanny Renoux, Fondatrice de DoudouCare, la plateforme de téléconseil santé dédiée à la santé de l’enfant qui offre aux parents un accompagnement 7j/7, a délivré des conseils pratiques pour mieux appréhender les premiers mois du nourrisson.
  2. Quels sont les premiers gestes à avoir pour choyer bébé ? Comment éviter les accidents domestiques ? Avec Pauline, Infirmière Puéricultrice à la Clinique Vauban
  3. Allaitement maternel et artificiel : Présentation des nouveaux tire laits et information. Avec Stéphanie GASPARD, Auxiliaire de puériculture, Nathalie Repole, Commerciale chez Tire Lait Express Mamivac

Grâce à ces temps d’échanges, les mamans et papas ont obtenu de nombreux conseils et les réponses à leurs interrogations.

Cet événement, rentre dans le cadre de la volonté de la Clinique Vauban d’assurer l’accompagnement des nouveaux parents. Il a également permis à ses patients, visiteurs et aux professionnels de santé de découvrir la clinique et ses services, et de renforcer ses liens avec eux, leur démontrant la capacité de l’établissement à les accompagner dans toutes les étapes de leur vie.

Patrick Auffret nommé Directeur des Cliniques de Coutances et Saint-Lô, deux établissements du groupe Doctegestio

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, a confié à Patrick Auffret le poste de Directeur de la Polyclinique de la Manche et de la Clinique du Dr Henri Guillard, établissements Doctocare opérateur de santé du groupe, tous deux situés dans la Manche.

Nommé le 11 mai 2020, sa prise de fonction intervient pendant l’épidémie Covid-19. Une période qui a conduit tous les établissements de santé à s’adapter. Les cliniques de Coutances et de Saint-Lô n’ont pas fait exception à la règle. Elles ont contribué localement à la prise en charge de patients.

Une volonté de renforcer la présence des cliniques sur leur territoire de la Manche

Diplômé du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, Patrick Auffret a participé à la direction de l’Hôpital Bagatelle de Bordeaux entre 2015 et 2017. Il a ensuite été directeur des soins à l’Hôpital privé Océane de Vannes dans le Morbihan pendant trois années.

Fort de ses expériences professionnelles, Patrick Auffret a pour mission d’assurer la direction de la Polyclinique de la Manche et de la Clinique du Dr Henri Guillard. Des établissements de santé de proximité où l’on “apprécie le dévouement des équipes soignantes, l’engagement de leurs cadres, la qualité de l’accueil offert aux patients, la compétence des équipes médicales” ajoute Patrick Auffret.

En développant l’offre de soins de proximité, notamment d’une chirurgie ambulatoire, ou de court séjour, anticipant le retour à domicile, sa “motivation est orientée vers des objectifs organisationnels, la satisfaction des patients, la reconnaissance du savoir-faire des praticiens des établissements, le service rendu aux patients avec les techniques de pointes accessible localement. Une offre de proximité digne d’intérêt.” souligne Patrick Auffret.

Une stratégie de développement des synergies entre les deux établissements de santé Doctocare

Le changement s’installe dans les deux établissements de la Manche, sur l’axe du renforcement de la coopération entre les cliniques de Coutances et de Saint-Lô. Patrick Auffret explique qu’il est temps et lieu de développer des synergies et compléments d’activité.

Je m’attache à installer une dynamique d’accompagnement des patients avant, pendant, puis après, leur hospitalisation. Concrètement, cela s’articule avec l’ouverture d’Hôpital de Jour d’une demi-journée de bilan préopératoire et d’un suivi du patient de retour à son domicile

Patrick Auffret