Skip to content

Le gel hydroalcoolique est-il dangereux en cas d’exposition prolongée au soleil ?

Le gel hydroalcoolique est-il dangereux en cas d’exposition prolongée au soleil ?

Les vacances d’été approchent à grands pas, et l’envie de se prélasser au soleil après de longs mois de confinement est irrésistible. Cependant, risque-t-on, avec l’usage du gel hydroalcoolique, des irritations ou de l’hyperpigmentation de la peau ? C’est la question que plusieurs dermatologues espagnols et français se posent.

Certains dermatologues, tels que Marta Frieyro, s’inquiètent du pourcentage élevé d’alcool dans les gels (devenus si indispensables dans le contexte post-confinement). Il pourrait provoquer des brûlures cutanées et de l’hyperpigmentation lors d’une exposition prolongée au soleil.

D’autres, tels que Pierre Parneix, médecin de santé publique et d’hygiène hospitalière au CHU de Bordeaux, affirment que, bien que le gel hydroalcoolique provoque la sécheresse de la peau, l’alcool en soi est volatile et ne pose en principe aucun problème : le risque de brûlure serait, certes, accru par cette sécheresse. “Néanmoins, il suffit simplement de s’hydrater un peu plus la peau, encore davantage lors d’une exposition au soleil”, conseille Isabelle Gallay, vice-présidente du Syndicat des Dermatologues.

Alors que faire ?

Tous les spécialistes s’accordent sur un point : il faut prêter très attention au produit utilisé : les gels hydroalcooliques “faits maison”, sont à proscrire. De même pour les gels dits parfumés ou “originaux” : c’est le même principe que pour les produits cosmétiques, l’ajout d’une fragrance, quoique plus vendeur, n’est pas nécessaire à leur performance, et contribuent à l’irritation de la peau.

Pierre Parneix nous conseille également dans le bon choix : “il faut que [le gel] contienne un seul alcool, éventuellement deux, au moins à 60% – c’est encore plus efficace à 80 ou 85% – de la glycérine pour protéger les mains, pas de parfum, car cela irrite les mains”.

Lavage des mains à l’eau savonneuse : la solution sans le moindre risque

Véritables vecteurs de contamination virale et bactérienne, nos mains transmettent 80% des microbes. Au travail comme en vacances, le meilleur réflexe pour limiter la transmission de maladie infectieuse est de se laver les mains fréquemment avec de l’eau savonneuse. C’est pourquoi, l’OMS recommande de se laver les mains environ 8 fois par jour, durant 40 à 60 secondes. Des mains propres sont des mains plus sûres. Mais comment bien se laver les mains ? Suivez les étapes de notre guide de lavage des mains :

  1. Mouillez-vous les mains abondamment avec de l’eau ;
  2. Versez du savon liquide dans le creux de votre main ; 
  3. Frottez-vous les mains pendant 20 secondes ;
  4. Entrelacez vos mains pour les nettoyer ; 
  5. Nettoyez entre les doigts et les ongles ;
  6. Rincez-vous les mains sous l’eau ;
  7. Séchez-vous soigneusement les mains avec un essuie-main à usage unique ;
  8. Fermez le robinet à l’aide de l’essuie-main, et jetez-le.

Vous constatez une anomalie sur votre peau après une exposition au soleil ? Ne tentez pas de soigner seul une lésion dermatologique, consultez un dermatologue. Spécialiste des maladies de la peau, lui seul est apte de traiter les pathologies dermo-épidermiques.

Ne soyez plus le dernier au courant !