L’aventure Les P’tits Doudous a débuté en 2011 au CHU de Rennes avec Nolwenn Febvre, infirmière anesthésiste. Ses missions quotidiennes étaient devenues insupportables, en raison des pleurs quotidiens et de la peur des enfants soignés dans le service pédiatrique. Elle était proche d’abandonner son métier tant cette situation lui pesait. Elle tenta alors de créer une animation pour les jeunes enfants au sein de la pédiatrie. En 2017, c’est la naissance de l’association Les P’tits Doudous.

Les P’tits Doudous sont un réseau de professionnels de santé qui améliorent le vécu des enfants, des parents et des soignants à l’hôpital. Aujourd’hui il y a : 72 associations.

Le personnel de la Polyclinique de la Manche dévoué à cette cause

C’est sur cette démarche positive que le personnel soignant et administratif de la Polyclinique de la Manche a également décidé de rejoindre l’aventure Les P’tits Doudous. Les équipes ont décidé de créer l’association Les P’tits Doudous au sein de l’établissement, et de partager sur leur page Facebook leur quotidien avec les enfants, afin de prouver qu’il est possible de les divertir et leur faire apprécier un moment qui de prime abord, génère stress et panique. 

Comment dédramatiser le parcours de santé de l’enfant à l’hôpital et en particulier l’accès au bloc opératoire ? Comment réduire l’inquiétude des parents ? Ce sont les questions que les équipes soignantes se sont posées. Être hospitalisé lorsque l’on est un petit bout’chou est difficile. Le personnel soignant et administratif de la Polyclinique de la Manche à prit l’initiative de garder la blouse sur le dos et de se transformer en animateur de l’association Les P’tits Doudous.

Les gommettes deviennent un moyen de décorer le masque d’anesthésie, un logiciel de super héros spécialement créé explique à l’enfant ce qui va lui arriver et un doudou cadeau lui est remis au bloc opératoire. Le parcours vers le bloc opératoire est réalisé dans une superbe voiturette électrique guidée par le soignant. 

Les équipes ont pensé à tout pour rassurer enfants et parents. Certaines entreprises locales se sont même prêtées au jeu comme par exemple un concessionnaire automobile local qui fournit les voiturettes électriques à la clinique.

Des actions possibles grâce à la récupération et à la valorisation de métaux 

Pour financer les achats de matériel, le personnel se transforme en récupérateur de matériaux, organise brocantes et autres ventes au déballage. Vieux papiers, vieux outils chirurgicaux à usage unique sont récupérés, désinfectés et vendus pour alimenter la caisse des petits doudous afin d’acheter de nouveaux outils. Une action exemplaire et entièrement bénévole. Elle met en évidence des principes humanistes, économiques et de protection de l’environnement au bénéfice d’enfants malades. Lorsque l’on sait mutualiser ses idées, innover et utiliser l’intelligence collective d’un groupe de collègues en y ajoutant une grosse dose de motivation, les résultats sont fabuleux. 

Les dernières actualités

Pas encore de commentaire.


Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *