Skip to content

Zoom sur la maladie de Parkinson

Zoom sur la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénérative la plus courante après la maladie d’Alzheimer. Désormais, elle touche plus de 200 000 personnes en France, et l’augmentation du nombre de nouveaux cas chaque année est liée au vieillissement de la population. Le facteur de risque le plus important de la maladie de Parkinson est l’âge : le taux de prévalence chez les personnes entre 40 et 49 ans est de 0,04% et chez les personnes de plus de 80 ans, cette proportion s’élève à 2%. Les hommes sont plus touchés que les femmes. Après 40 ans, le ratio est de 2 hommes touchés par la maladie de Parkinson contre 1 femme touchés par la maladie.

Qu’est ce que la maladie de Parkinson ? 

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative évolutive qui s’attaque aux neurones présents dans le système nerveux. 

En raison de la perte de neurones de substance noire impliqués dans le contrôle du mouvement, ses principales caractéristiques sont des symptômes moteurs : mouvements lents, tremblements au repos, raideur musculaire et instabilité posturale. Les facteurs de risque peuvent avoir plusieurs sources (environnementales, génétiques, etc.), mais ils sont encore inconnus. 

De nos jours, le traitement n’est que symptomatique, il peut amener les patients à améliorer leur vie quotidienne, mais il n’existe aucun remède contre la maladie de Parkinson.

Quels sont les symptômes et leurs évolutions ?  

Certains signes peuvent alerter : 

  • Un état de fatigue et une difficulté de concentration,
  • La dépression,
  • La micrographie qui renvoie au fait d’écrire de façon très petite.

Si ces signes apparaissent de façon récurrente, il faudra alors consulter un médecin afin de diagnostiquer la maladie. 

Il y a trois principaux symptômes qui apparaissent au cours de la maladie : 

  • L’akinésie, dit également lenteur, est le symptôme le plus répandu chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Cela se manifeste par une difficulté et un ralentissement dans l’exécution de gestes simples du quotidien (bras figés, voix faible…). La personne ressent un excès de fatigue jusqu’à une incapacité à effectuer certains mouvements.
  • L’hypertonie est liée à une raideur ou rigidité des membres et de l’axe vertébral. Ce symptôme entraîne des tensions musculaires, des crampes et des raideurs dans les muscles. L’hypertonie se manifeste au niveau de la colonne vertébrale et des articulations. Cela engendre une difficulté dans l’exécution des mouvements chez la personne, qui aura tendance à effectuer des petits pas, et rencontrera des problèmes de posture : tête baissée, dos voûté.
  • Le tremblement est le symptôme le plus connu puisqu’il toucherait environ 70% des personnes atteintes. Il s’agit d’un tremblement qui agit en situation de repos lorsque le membre n’est pas en mouvement. Les tremblements sont généralement lents et apparaissent dès le réveil. Les membres les plus concernés par ce symptôme sont les mains et les poignets.

La maladie de Parkinson se manifeste aussi par des symptômes secondaires : douleur, crampes, picotements, constipation, miction urgente, baisse de la pression artérielle en cas d’élévation soudaine (hypotension orthostatique), transpiration et salivation abondantes, anxiété, dépression et irritabilité.

Il y a cinq stades d’évolution : 

  • Le premier stade : des symptômes unilatéraux apparaissent et n’interfèrent pas avec la vie quotidienne. 
  • Le deuxième stade : les signes sont encore unilatéraux, mais provoquent une gêne. 
  • Le troisième stade : signes physiques bilatéraux, changements posturaux, pas d’obstacles sérieux, autonomie complète.
  • Le quatrième stade : des obstacles plus sérieux, ils peuvent encore marcher, une autonomie limitée. 
  • Le cinquième stade : incapacité à marcher (fauteuil roulant, lit), perte totale d’autonomie.

En général, la maladie de Parkinson touche les personnes âgées entre 65 et 80 ans avec un pic autour de 70 ans. Cette maladie touche très rarement la population avant 45 ans. C’est pourquoi une aide à domicile peut s’avérer très utile pour les personnes atteintes de Parkinson. Trouvez votre aide à domicile et plus d’infos sur cette maladie ici.  

L’espérance de vie des malades peut varier d’un patient à l’autre selon la survenue plus ou moins tardive de la maladie et un repérage ainsi qu’une prise en charge précoce du patient atteint de la maladie de Parkinson. 

Si vous avez le moindre symptôme, n’hésitez pas à consulter un de nos spécialistes. Le Groupe AVEC aide le plus grand nombre à vivre en bonne santé le plus longtemps possible.

Ne soyez plus le dernier au courant !