Jeûner : est-ce bon pour la santé ?

Jeûner : est-ce bon pour la santé ?

Parmi les tendances alimentaires actuelles, il y a le jeûne intermittent… Jeûner pour maigrir serait même devenu le nouveau secret minceur. Mais cette nouvelle mode est controversée.

Jeûner, maigrir à vos dépens

Un jeûne non encadré peut entraîner plus de dégâts que de bénéfices. En effet, lors d’un jeûne, votre corps se met au ralenti, et brûle moins d’énergie pour assurer ses fonctions vitales. Fatigue, frustration, compulsions alimentaires, fringales, etc. sont des effets négatifs qui peuvent mettre votre organisme à rude épreuve. 

Pour mieux comprendre le fonctionnement de votre métabolisme, votre cerveau doit constamment être alimenté en glucose. Environ la moitié (50 à 60%) des glucides (produits céréaliers, féculents, fruits…) que vous mangez servent à l’alimenter quotidiennement. Votre corps puise ensuite le reste de glucose pour effectuer ses activités métaboliques (digestion, respiration, élimination) et physiques (marcher, courir, tâches ménagères). 

Ainsi, lorsqu’il est privé de glucides, votre corps puise dans son stock de réserves et élimine en premier lieu l’eau. C’est pourquoi, vous pourrez observer rapidement dès le début d’une cure ou d’un régime sévère une perte de poids importante. Cependant, cette perte est à 50% de la masse graisseuse et à 50% de la masse musculaire. Attention, cette perte musculaire peut être dangereuse ! De plus, au moment de la réalimentation, votre corps sera habitué à brûler moins d’énergie, un risque d’une reprise de poids plus importante sera donc présent. 

Le jeûne ne permet pas de se “détoxifier”

La détoxification est assurée par les reins et le foie, qui fonctionnent tous les jours à plein régime, pour débarrasser votre corps des substances toxiques.

En période de jeûne, le corps puise donc dans ses réserves et produit plus de déchets qu’habituellement. Il élimine donc davantage, mais il n’y a aucune vertu purificatrice, puisque la quantité de déchets à évacuer est bien plus importante.

La solution ! 

Nul besoin de faire un “ménage de printemps” dans votre corps, il faut simplement avoir de bonnes habitudes alimentaires et pratiquer une activité physique régulière. Nous vous conseillons de ne pas abuser des produits qui peuvent abîmer votre organisme de l’intérieur (alcool, sucre, gras, etc.). Tout est dans l’équilibre de votre alimentation quotidienne et non dans la privation.

Halloween : tout savoir pour organiser sa fête

Halloween - Doctocare

Halloween trouve ses origines dans une vieille fête celtique : la fête de Samain. Chez les Celtes, le 31 octobre était considéré comme étant le dernier jour de l’année. Cette dernière nuitée ouvrait « les portes du monde des vivants à celui des morts », et n’était autre qu’une nuit dédiée à Samain, le dieu de la Mort. La légende racontait alors que les esprits revenaient sur Terre pour rendre visite aux vivants. Les Celtes apeurés, se déguisaient en monstres terrifiants, et s’adonnaient à quelques rituels, dans le but d’éloigner tous les esprits malfaisants.

Envie de recettes MONSTRUEUSEMENT délicieuses ?

Voici un repas complet à déguster en ce soir de fête.

Entrée 

Quoi de mieux qu’une bonne entrée pour démarrer ce repas ? On vous propose une crème de potiron au chèvre frais pour commencer les festivités ! La recette proposée par Pascal Prod’homme chef du Restaurant Villa Spicy Paris nous tente tout particulièrement.

Plat 

Une recette simple et efficace à préparer en famille pour le dîner : les coques panés et œufs sur le plat. Simple et efficace, il vous faudra quelques ingrédients que vous avez tous dans votre réfrigérateur pour vous régaler.

Dessert 

Pour Halloween, pensez aux recettes de cupcakes en forme de petites araignées, de momies ou de sorcières. C’est facile, il suffit de réaliser des muffins au chocolat ou des muffins au potiron, et imaginez de la décoration Halloween avec de la pâte à sucre colorée !

Les marques de grande distribution nous régalent aussi avec des vidéos créatives de gâteaux à tester de toute urgence pour Halloween.

Quelques idées de maquillages…

Que faut-il utiliser pour se faire un maquillage terrifiant ce 31 octobre ? Lentilles ? Sang ? Blessures ? 

Retrouvez ici plusieurs pages Instagram avec des make-up artistes qui vous donneront des idées pour vous maquiller le soir d’Halloween. Du maquillage soft au plus terrifiant, elles mettent le paquet et vous conseillent sur les produits à acheter dans leurs tutos :

… et de déguisements

Halloween ? On adore ! Si la fête est peu célébrée en France, aux Etats-Unis, c’est une toute autre histoire. Surtout chez les stars qui en profitent pour sortir le grand jeu côté costume original. Voici les meilleurs déguisements d’Halloween des stars ! Quelques photos pour vous inspirer d’ici le 31.

Votez pour le costume d’Halloween que vous aimez le plus :

Les meilleurs films d’horreur à voir 

Tout ce qu’il vous faut pour être dans l’ambiance, c’est bien évidemment un peu de terreur.

Voici une petite liste de films d’horreur à regarder entre amis en ce 31 octobre pour vous plonger dans l’angoisse d’Halloween :

  • Annabelle 
  • Conjuring : les dossiers Warren
  • The Pact
  • The Harvest
  • The Badabook
  • L’Exorciste
  • Rosemary’s baby
  • Maniac
  • Saw
  • Scream
  • Halloween Resurrection 
  • Creep 

Les légendes d’Halloween

La veille de Toussaint est un moment de l’année où revivent les mythes, les légendes et les superstitions d’Halloween. Un chat noir qui traverse votre chemin… Une chauve-souris qui entre dans votre maison… De nombreux mythes existent dans la fête de Halloween. Beaucoup d’entre eux viennent de la racine celtique d’Halloween, d’autres sont plus récents.

Qu’est-ce que le mythe du chat noir ? 

Comme les chauves-souris, les chats noirs sont considérés comme des présages pour beaucoup de gens superstitieux. Les chats noirs sont associés aux sorcières et au mauvais sort depuis le Moyen Age. On dit même que les sorcières étaient capables de se changer en chat noir : croiser un chat noir était synonyme de croiser une sorcière. La tradition dit même qu’un chat noir qui traverse votre chemin est signe de malchance, mais aujourd’hui, un tel événement est considéré comme un signe de chance dans certaines cultures.

Halloween et les bougies

L’allumage des bougies est de tradition à cette époque de l’année. D’une part, les jours  raccourcissent, et d’autre part de nombreuses personnes les utilisent pour une veillée familiale. Des superstitions impliquant les bougies ont donc vu le jour au cours des siècles. Un mythe dit que si une flamme de bougie se transforme soudain en bleu, c’est qu’un fantôme est à proximité. Enfin, une flamme de bougie qui s’éteint soudainement est aussi considérée comme un signe de fantôme ou d’esprit à proximité.

Toutes les superstitions d’Halloween

Les légendes disent : 

  • Qu’un enfant qui naît le soir de Halloween a le don de voir et de communiquer avec les défunts… 
  • Qu’il ne faut pas balayer l’entrée de sa porte la nuit de Halloween et la jeter dehors sous peine de balayer en même temps le bonheur de sa maison !
  • Manger une pomme à minuit devant son miroir fera apparaître le visage de son/sa futur(e) bien-aimé(e).
  • Si vous voyez une araignée le soir de Halloween, cela pourrait être l’esprit d’un être cher qui vous regarde.
  • Si vous mettez vos vêtements à l’envers et que vous marchez à reculons le soir d’Halloween vous pourrez rencontrer une sorcière.
  • Si vous êtes à pied le soir et entendez quelqu’un marcher derrière vous, il ne faut pas se retourner au risque d’entendre les pas de la mort. Si vous vous retournez pour regarder, vous allez les rejoindre. 
  • De ne pas regarder son ombre au clair de lune le soir d’Halloween, car cela va accélérer votre décès.

Nous vous souhaitons un joyeux Halloween !

Régime sans gluten : quels sont les impacts sur notre santé ?

Régime sans gluten : quels sont les impacts sur notre santé ?

Éliminer ou réduire le gluten de votre alimentation implique de supprimer certains types d’aliments (blé, épeautre, seigle), cela permet aussi de varier vos repas en y intégrant d’autres aliments comme les légumes (haricots secs, lentilles, pois chiches, etc.) ou d’autres céréales que le blé (riz, sarrasin, etc.).

Le sans gluten provoque t-il des carences ?

Le gluten n’a aucune valeur nutritive en soi. S’en priver n’entraîne a priori pas de carences et n’est pas dangereux pour la santé. Des carences peuvent être observées uniquement dans le cas où les produits contenant du gluten ne seraient remplacés que par des produits sans intérêt nutritionnel et/ou si les produits céréaliers étaient totalement supprimés de l’alimentation, ce qui n’est pas du tout recommandé.

Par quoi remplacer les produits contenant du gluten ?

Il existe de nombreuses possibilités alimentaires permettant de varier vos repas et vos apports nutritionnels. Nous vous recommandons d’adopter une alimentation simple constituée d’aliments frais qui sont le moins transformés possible. Vous pouvez donc consommer des fruits, légumes, viandes, volailles, poissons frais ainsi que des produits laitiers.

Voici une liste d’aliments de base à substituer pour passer au “sans gluten” :

  • Plutôt que du pain, utilisez des galettes de riz ou du maïs
  • Pour votre farine, utilisez de la farine de riz – de maïs – de sarrasin – de pois chiche
  • Remplacez les pâtes par la polenta – le sarrasin – le quinoa – le millet – le fonio

Il ne faut pas se fier à l’appellation “sans gluten” 

Le phénomène de mode “sans gluten” ou “gluten free” n’a pas échappé aux industries agroalimentaires, nous trouvons aujourd’hui dans les rayons des supermarchés un grand nombre d’aliments transformés sans gluten. Ces préparations présentent des problèmes car elles n’échappent pas aux inconvénients des plats préparés avec l’important ajout de sucres, de sels, d’acides gras saturés, etc. D’ailleurs, plusieurs études ont prouvé que ces régimes à base d’aliments modifiés font grossir ! La règle est donc d’aller aux produits et céréales naturellement sans gluten.