Skip to content

Zoom sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

Zoom sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

La DMLA est une maladie liée au vieillissement de la zone centrale de la rétine, appelée macula. Cela conduit à une perte progressive de la vision centrale et donc de la vision du détail, la rétine périphérique étant principalement dédiée à la perception de l’espace. 

Ainsi, près de 1,3 millions de personnes en France sont atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge, principale cause de malvoyance chez les personnes de plus de 50 ans. C’est une maladie dégénérative de la rétine qui évolue de façon chronique, elle se décline par différentes formes. 

Cette maladie est très handicapante, comment distinguer les premiers signes ? 

Afin de contenir l’évolution de cette maladie, il est important de savoir distinguer les différents symptômes. La baisse de l’acuité visuelle, des images déformées, une gêne en vision nocturne, l’apparition d’une tache centrale dans l’œil… sont des signes qui ne doivent pas être négligés et pour lesquels il est nécessaire de consulter rapidement un professionnel de santé, afin qu’il vous examine et élabore un diagnostic.

Deux types de formes cliniques sont distinguées : 

  • La forme atrophique qui peut être appelée forme sèche. Elle se caractérise par une disparition progressive lente (qui peut s’entendre sur 5 à 10 ans) des photorécepteurs et des cellules de l’épithélium. Il n’existe pas encore de traitements pour cette forme de la maladie. 
  • La forme exsudative ou humide qui peut évoluer très rapidement avec la perte de la vision centrale, et pour laquelle il existe des traitements qui permettent d’arrêter l’évolution de la maladie. 

Les causes principales de la DMLA

Il y a plusieurs facteurs  qui peuvent engendrer cette maladie dont certains sont liés à de mauvaises habitudes. Il est important de les détecter pour prévenir cette pathologie, bien que la DMLA soit dans certains cas héréditaire. 

Les facteurs de risques aggravants sont:

  • Le tabac 
  • L’exposition aux rayons ultra-violets notamment chez les yeux clairs qui sont plus sensibles à la lumière. 
  • Les complications des maladies cardiovasculaires suite à une concentration élevée de cholestérol dans le sang, et l’hypertension artérielle.

Comment diagnostiquer cette maladie dégénérative des yeux ? 

Afin de diagnostiquer la DMLA, plusieurs examens ophtalmologiques sont nécessaires : 

  • La mesure de l’acuité visuelle en vision de loin et de près permet d’évaluer le degré des atteintes. 
  • L’examen du fond de l’œil (élément clé du diagnostic précoce) permet de détecter les premières lésions maculaires.
  • L’imagerie de la rétine avec les examens angiographiques à la fluorescéine rétinienne permet de visualiser la vascularisation.
  • La tomographie en cohérence optique ou OCT permet d’obtenir des renseignements précieux de l’atteinte maculaire, grâce à l’obtention d’une image précise des différentes couches de la rétine par des radiations lumineuses infrarouges.  

Les solutions pour traiter au mieux la DMLA visent à limiter la progression de la maladie, mais ne pourront pas la stopper puisqu’il s’agit de phénomènes dégénératifs, c’est-à-dire de lésions irréversibles. 

Ne soyez plus le dernier au courant !