Les cliniques Doctocare, opérateur médical du groupe Doctegestio, sont totalement mobilisées

Les cliniques Doctocare, opérateur médical du groupe Doctegestio, sont totalement mobilisées

Le groupe Doctegestio et ses cliniques Doctocare montent en puissance dans la lutte contre le Coronavirus. Elles augmentent de 51 lits leur capacité d’accueil en soins critiques. Nous hébergeons aujourd’hui 43 patients atteints du Covid-19, et accueillons 45 patients en provenance des hôpitaux publics. Le groupe Doctegestio met tout en oeuvre pour épauler et désengorger les établissements publics.

Dès la réception des demandes des ARS les cliniques du groupe ont engagé leur reconversion, organisé les aménagement de site, et engagé des formations du personnel à la prise en charge de soins spécifiques et à fortes contraintes. Ils deviennent ainsi des établissements de première et seconde ligne dans cette lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Les cliniques Doctocare ont pris, en un temps record, toutes les mesures nécessaires pour accueillir des patients Covid infectés. Les salles de réveil de bloc opératoire (SSPI) ont été transformées en salle de réanimation, ce qui permet la prise en charge de patients sous assistance ventilatoire.

Les établissements du groupe Doctegestio souhaitent travailler en pleine collaboration avec les groupements hospitaliers publics, pour les soulager dans cette crise sanitaire sans précédent. A ce jour, les cliniques Doctocare ont permis l’hospitalisation de 88 patients.

Malgré cette mobilisation, Doctocare et le groupe Doctegestio conservent d’importantes capacités disponibles et mobilisables. L’ensemble de nos équipes se tiennent prêtes pour continuer à aider les hôpitaux publics dans cette lutte contre l’épidémie de Covid-19.

“Je tiens à remercier l’ensemble des personnels soignants et administratifs des cliniques Doctocare qui mobilisent toutes leurs forces dans cette guerre sanitaire. L’ensemble de nos salariés et de nos médecins sont à pied d’œuvre, et démontre la capacité du secteur hospitalier privé à être un acteur essentiel dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Nous sommes fiers de leur engagement”

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio

Plus de 300 téléconsultations réalisées chez Doctocare en moins d’une semaine

teleconsultation doctocare covid-19

Dès les mesures de confinement annoncées par le gouvernement, Doctocare et ses équipes ont mis en place, en l’espace de quelques jours, une solution de téléconsultation pour ses patients. Plus de 300 téléconsultations ont ainsi été réalisées par nos praticiens afin d’assurer les prises en charge malgré le contexte de Covid-19.

Véritables acteurs dans la gestion de la crise sanitaire du Covid-19 les professionnels de santé de Doctocare se sont adaptés rapidement à cette nouvelle façon d’exercer la médecine, pour continuer de protéger et soigner nos patients pendant l’épidémie.

Nous tenons à remercier toutes nos équipes médicales et administratives, qui mobilisent toutes leurs énergies et forces dans cette lutte contre le Coronavirus. Leur engagement et dévouement démontrent la capacité de Doctocare à être un acteur majeur pour vaincre le virus du Covid-19.

Les débuts de la téléconsultation chez Doctocare sont très encourageants pour nos professionnels de santé et nous invitons tous les praticiens qui sont intéressés à nous contacter pour les accompagner, à l’adresse comm@doctocare.com.

La téléconsultation : comment cela fonctionne ?

Pour accompagner les patients dans le déroulement de la téléconsultation, les équipes de Doctocare ont rédigé une procédure complète qui est disponible sur notre site Internet.

En amont, le patient prend un rendez-vous par téléphone via notre site Doctocare.

Après avoir pris rendez-vous, la téléconsultation se réalise très simplement par l’intermédiaire de deux terminaux (smartphone, tablette, ordinateur) installés l’un chez le médecin, l’autre chez le patient.

Tous deux seront connectés grâce à une application de visioconférence en ligne permettant un échange vidéo et son.

Une fois la connexion établie, le patient peut échanger avec le médecin, et l’informer de ses symptômes. Une ordonnance peut ensuite être délivrée.

Cette initiative vient en complément du dépistage du Covid-19 en centre de santé, du renfort aux établissements publics et à l’engagement de nos personnels dans cette lutte contre le Covid-19.

Coronavirus : Doctocare informe ses équipes de la mise en place d’une plateforme de soutien psychologique

doctocare soutien psychologique soignants

Parce qu’il est urgent d’aider et de soutenir les soignants, l’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé), reconnue d’intérêt général, propose un dispositif d’aide et d’accompagnement psychologique avec une centaine de psychologues sur la plateforme Pros-Consulte.

L’association SPS propose deux solutions permettant aux personnels soignants d’avoir accès à un soutien psychologique pendant la période d’épidémie du Covid-19. Une application mobile “ASSO SPS” (Apple Store pour iOS et Google Play Store pour Android) ainsi que le numéro vert 0 805 23 23 36 ont été mis en place. Ces deux solutions sont opérationnelles 24h/24 et 7j/7, pour assurer la meilleure disponibilité possible aux soignants qui souhaitent obtenir une aide.

Pour répondre au mieux aux besoins des personnels hospitaliers en souffrance, et qui font face à une situation inédite, l’association SPS met à leur disposition les 1 000 psychologues, médecins généralistes et psychiatres qui composent le réseau national du risque psychosocial.

Ce réseau national a été lancé par SPS grâce à ses trois partenaires, les réseaux Souffrance & Travail, le Service de Santé des Armées et Morphée. Tous les professionnels du réseau national du risque psychosocial sont joignables en consultations ou téléconsultations, pour aider l’ensemble des personnels soignants qui qui luttent contre le virus du Coronavirus. La liste départementale est accessible sur le site.

Depuis la semaine dernière, certaines cliniques Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio accueille des patients atteints du Covid-19. Les cliniques Doctocare se sont mises en ordre de marche en soutien des hôpitaux publics dès que les directives de l’ARS ont été connues.

Tous les professionnels sont engagés pour une prise en charge optimale des patients atteints du Covid-19. Tous les services supports sont déployés pour assurer la disponibilité des matériels, protections EPI, médicaments, dispositifs médicaux et faire le lien avec les différentes institutions (ARS-FHP).

Le centre dentaire Doctocare de Créteil assure la prise en charge des urgences dentaires pendant l’épidémie de Covid-19

Le centre dentaire Doctocare de Créteil, a été désigné par le Conseil départemental de l’Ordre des chirurgiens-dentistes du Val-de-Marne comme établissement de référence pour assurer la prise en charge des traitements d’urgences dentaires, en cette période pandémique de Coronavirus.

La prise en charge des actes dentaires est limitée à la stricte gestion “des infections aiguës, des douleurs sévères, des hémorragies sévères et des traumatismes de la sphère oro-facial” précise l’Association Dentaire Française. Cette décision est en conformité avec les instructions du Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes sur les urgences dentaires pendant d’épidémie du Covid-19. C’est cette procédure de prise en charge des urgences que le centre dentaire Doctocare de Créteil applique.

Prise en charge des urgences dentaires : comment cela fonctionne ?

Dans un premier temps, la prise en charge des urgences dentaires est téléphonique. Les patients doivent appeler le centre dentaire de Créteil au 01 56 72 12 00. Les dentistes répondent aux appels téléphoniques, et pour évaluer le degré d’urgence, ils effectuent un questionnement médical approfondi. À la suite de cette première étape de consultation, les chirurgiens-dentistes réalisent un diagnostic en fonction des symptômes des patients.

Si l’état des patients nécessite une prise en charge physique d’urgence, les chirurgiens-dentistes du centre dentaire Doctocare de Créteil les invitent à se rendre au cabinet à une heure spécifique, entre 9h à 13h et 14h à 17h, du lundi au vendredi.

Lorsque les patients souhaitent consulter un chirurgien-dentiste en dehors de ces plages horaires, ils doivent appeler le 09 705 00 205. C’est le numéro qui a été mis en place par le Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes, pour organiser durant la pandémie de Coronavirus la prise en charge des urgences dentaires.

Tous les chirurgiens-dentistes du centre Doctocare de Créteil sont équipés de protections individuelles (lunettes de protection ou visière, gants, charlotte, sur-blouse à manches longues, etc.). Cela est un gage de sécurité pour les patients et praticiens, et permet de contrer une potentielle contamination au virus du Covid-19.

Nous remercions l’ensemble des équipes du centre dentaire de Créteil qui mobilisent toutes leurs forces pour continuer à relever leur mission de santé publique dans cette guerre sanitaire, et soigner les Français dans les meilleures conditions.

Doctocare lance les dépistages du Covid-19 dans son premier centre de santé à Paris 13

doctocare depistage covid-19 paris 13

Face à l’épidémie de Coronavirus qui se diffuse rapidement en Ile-de-France, avec 7 689 cas confirmés au 30 mars 2020, Doctocare se réorganise dans la lutte contre ce virus, et ouvre, ce mercredi 1er avril, les dépistages Covid-19 dans un premier centre dans le 13ème arrondissement de Paris.

Comment se déroulent les dépistages du Covid-19 chez Doctocare ?

Les patients doivent se munir de leur carte vitale et de leur attestation mutuelle.

Ils peuvent se présenter avec ou sans rendez-vous aux créneaux de dépistages fixés par notre centre de santé du Moulinet (21 Rue du Moulinet, 75013 Paris) du lundi au vendredi, de 09h00 à 11h00.

Pour prendre rendez-vous, les patients peuvent contacter l’accueil du centre médical par téléphone au 01 40 46 13 46.

Les médecins du centre de santé délivreront les ordonnances aux patients qui n’en ont pas.

Les patients éligibles au dépistages sont :

  • les personnes présentant des signes de gravité et des symptômes évocateurs du Covid-19,
  • les professionnels de santé présentant des symptômes évocateurs de Covid-19,
  • les personnes fragiles ou à risque de formes graves présentant des symptômes évocateurs du Covid-19,
  • les personnes hospitalisées présentant des symptômes évocateurs de Covid-19,
  • les femmes enceintes symptomatiques, quel que soit le terme de la grossesse,
  • les donneurs d’organe, tissus ou cellules souches hématopoïétiques.

Sur place, les patients présentant les symptômes du virus Covid-19 suivent un parcours distinct des autres patients pour éviter tout risque de contamination.

Au sein du centre du Moulinet, dans une file dédiée, les patients sont invités à suivre le prélèvement dans un espace distinct.

Le prélèvement se fait par voie nasale avec un écouvillon, et ne dure que quelques secondes.

Les résultats sont ensuite remis aux patients sous 48h par notre laboratoire partenaire.

Coronavirus : la clinique Saint-Jean l’Ermitage accueille des patients infectés par le Covid-19

La clinique Saint-Jean l'Ermitage accueille des patients atteints du Covid-19

Depuis la semaine dernière, la clinique Saint-Jean l’Ermitage de Melun accueille des patients atteints du Covid-19, sous assistance ventilatoire. Doctocare, l’opérateur de santé du groupe Doctegestio, démontre ainsi son investissement et sa capacité à être un acteur essentiel dans la lutte contre l’épidémie de Coronavirus, qui frappe la France depuis plusieurs semaines.

La prise en charge de patients sous assistance ventilatoire a pû être assurée grâce à la reconversion de la salle de réveil du bloc opératoire (SSPI) en salle de réanimation. “La clinique a pris, en un temps record, des mesures pour permettre l’accueil de ces patients. La super adaptabilité de nos services à permis de créer une unité de réanimation ainsi qu’une unité de soins continus en 10 jours seulement !” précise le Dr Cosson, président de la clinique Saint-Jean l’Ermitage. Au total, c’est 27 lits pour patients atteints du Covid-19 qui sont à disposition dans l’établissement (15 places de réanimation et 12 en unité de soins continus).

Interview du Dr Cosson dans France 3 Paris Île-de-France

Reprise des interventions chirurgicales urgentes 

Pour autant et malgré cette nouvelle mission dictée par l’urgence et la gravité de la situation, les interventions chirurgicales urgentes ou non reportables (chirurgie des cancers) reprendront dès le lundi 6 avril 2020. Les circuits sont parfaitement identifiés pour éviter les risques de transmissions inter-patients. 

Adaptation, collaboration et synergie pour prendre en charge les cas de Covid-19

Cette prise en charge des patients atteints du Covid-19 s’effectue en pleine collaboration et synergie avec le Groupement Hospitalier Sud Île-de-France (GHSIF 77). Une aile de la clinique, comptant 29 lits est mise à disposition du GHSIF pour leur permettre de libérer des places dans leurs unités à présent dédiées aux patients atteints du Covid-19.

Reconversion et aménagement du site, formation du personnel à la prise en charge de soins spécifiques et à fortes contraintes ont été les mesures prises. Tous les professionnels sont engagés pour une prise en charge optimale des patients atteints du Covid-19. Tous les services supports sont déployés pour assurer la disponibilité des matériels, protections EPI, médicaments, dispositifs médicaux et faire le lien avec les différentes institutions (ARS-FHP). “Nous restons concentrés sur ce qui prime : prendre en charge nos patients dans les meilleures conditions possibles” déclare Dr Cosson.

Bernard Bensaid, président du groupe Doctegestio, tient à remercier et féliciter l’ensemble du personnel soignant et administratif de la clinique Saint-Jean l’Ermitage pour leur investissement et professionnalisme, démontrant que les établissements privés ont un rôle déterminant à jouer dans la gestion de cette crise sanitaire.

Doctocare, opérateur santé du groupe Doctegestio renforce ses actions dans la lutte contre le Covid-19

doctocare actions covid-19

Doctocare et le groupe Doctegestio se sont engagés très tôt dans la lutte contre le Covid-19. Devant le développement rapide de l’épidémie et sa gravité les équipes de Bernard Bensaid mettent en place de nouveaux services pour accompagner l’action des pouvoir publics.

Dépistage Covid-19

Des dépistages du Covid-19 seront réalisés dès mardi 31 mars dans trois des centres de santé du groupe en région parisienne. Ce dispositif répond aux nouvelles instructions du Ministère des Solidarités et de la Santé qui demande désormais que les patients présentant des symptômes dans une forme simple ou modérée soient pris en charge par la médecine de ville.

Yesdoc.com, la plateforme de mise en relation patients-praticiens

Yesdoc.com, la plateforme e-santé du groupe Doctegestio et de be-ys, est dédiée à la prise de rendez-vous médicaux en ligne et plus largement au développement de solutions digitales, tant pour les professionnels de santé que pour les patients.

Pour les patients, Yesdoc permet de prendre rendez-vous en ligne avec un professionnel de santé, de préparer son admission, tout en étant protégé de la transmission épidémique.

Pour apporter son soutien aux soignants pendant la crise du Covid-19, l’ensemble de ces solutions e-santé, seront mises à disposition gratuitement sans aucun engagement de leur part.

Téléconsultations

Doctocare et ses praticiens sont disponibles en ligne pour réaliser une téléconsultation. Les échanges sont possible avec un médecin, pour l’informer de symptômes. Il en déduira le traitement nécessaire.

Pour effectuer une téléconsultation il suffit d’avoir une connexion Internet et un ordinateur équipé d’une webcam ou un smartphone équipé de l’application Hangouts Meet (iOS, Android).

Des téléconsultations 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 seront opérationnelles dans les prochains jours.

Pays de Provins – Privée d’activité la clinique Saint-Brice sera t-elle contrainte de mettre ses soignants et praticiens en chômage partiel ?

Pays de Provins - Privée d’activité la clinique Saint-Brice sera t-elle contrainte de mettre ses soignants et praticiens en chômage partiel ?

Alors que la crise sanitaire s‘amplifie en Ile-de France, et que des centaines de lits supplémentaires sont réclamés par les médecins, la clinique Saint-Brice, établissement du groupe Doctegestio, situé à 70 kilomètres de Paris reste vide. La Direction doit-elle mettre le personnel soignant en chômage technique pour alerter sur cette situation ubuesque ?

La clinique Saint-Brice, établissement du groupe Doctegestio, avait, dès que la demande de l’ARS lui était parvenue, déprogrammé l’ensemble de ses interventions pour accueillir en urgence des malades, du centre hospitalier Léon Binet de Provins. 

A ce jour, elle attend toujours ces patients. L’inquiétude des collaborateurs est grandissante. Plus encore, ils expriment leur honte et leur colère à être chez eux, alors que d’autres soignants à quelques kilomètres sont dans un niveau de fatigue extrême.

La direction du groupe veut comprendre la stratégie de l’ARS. S’agit-il d’erreur de gestion ou au contraire le vieux débat public-privé, resurgit-il même au cœur d’une crise majeure ? Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio aimerait comprendre.

Le groupe Doctegestio interpelle le Ministre de la Solidarité et de la Santé, les pouvoirs publics, les acteurs politiques locaux qui sont en plein cœur de la crise, pour faire revenir à la raison les décideurs sanitaires et mettre fin à cette injustice et peut-être pour éviter un scandale sanitaire dans cette région.

Covid-19 : Les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé

faq covid-19 doctocare

Coronavirus : Doctocare propose la téléconsultation pour limiter la propagation de l’épidémie

teleconsultation doctocare

Dès le lundi 16 mars, les centres de santé Doctocare, opérateur médical du groupe Doctegestio, donnent à leur patientèle la possibilité de réaliser des téléconsultations 7j/7 de 8h00 à minuit.

Par la mise en place de ce dispositif, Doctocare entend participer à la protection des personnes et des praticiens dans le cadre de la crise sanitaire majeure liée à l’épidémie de Covid-19 qui touche actuellement notre pays.

Comment téléconsulter ?

La plateforme de téléconsultation est disponible 7j /7 de 8h00 à minuit. Après avoir pris téléphoniquement un rendez-vous auprès du centre de santé Doctocare choisi, la téléconsultation se réalisera très simplement par l’intermédiaire de deux terminaux (smartphone, tablette, ordinateur) installé de part et d’autre, l’un chez le médecin, l’autre chez le patient. Tous deux seront connectés grâce à l’application de visioconférence en ligne “Hangouts Meet” permettant un échange vidéo et son.

Situation liée à l’épidémie de Coronavirus

Dans un communiqué de presse paru le 9 mars 2020, le ministre de la Santé a indiqué vouloir faire des professionnels de santé de ville « les premiers acteurs de la gestion sanitaire » de l’épidémie de Covid-19. Afin de garantir l’accès des patients à un médecin, un décret visant à « assouplir les conditions de réalisation de la télémédecine » a ainsi été publié le 10 mars 2020.

L’objectif de cette décision est de désengorger les urgences qui ne recevront plus que les cas graves et permettre aux patients soupçonnant une infection au nouveau coronavirus de bénéficier d’une consultation, tout en évitant des déplacements et ainsi de potentielles contaminations dans les salles d’attente des cabinets médicaux.

Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation est remboursable par la Sécurité sociale si elle s’inscrit dans le parcours de soins, c’est-à-dire si elle est approuvée par le médecin traitant et si le patient a eu au moins une consultation physique avec le médecin téléconsultant au cours des 12 derniers mois.

A partir du 10 mars 2020 et jusqu’au 30 avril, l’obligation de passer par son médecin traitant est levée. Chaque patient pourra bénéficier d’une téléconsultation si nécessaire, avec n’importe quel médecin généraliste téléconsultant.