Skip to content

Un Institut de Recherche Médical est installé au sein de la Clinique Saint-Jean l’Ermitage

Un Institut de Recherche Médical est installé au sein de la Clinique Saint-Jean l’Ermitage

La recherche médicale aux services de tous

La Clinique Saint-Jean l’Ermitage à Melun, établissement Doctocare depuis juin 2018, développe son Institut de Recherche Médicale (IRM). Créé par le Dr Mohamed Bouchahda et le Pr Guy Marti, l’IRM de la Clinique Saint-Jean l’Ermitage a pour but d’accompagner et d’encourager les professionnels de santé désireux de participer aux progrès médicaux.

L’Institut de Recherche Médicale a plusieurs missions dans la construction des projets de recherche médicale. Pour chaque domaine d’excellence, dans chaque spécialité médicale, l’IRM est le portail pour la recherche. Valider les idées de recherches, apporter le soutien méthodologique et administratif, et enfin conduire la recherche jusqu’à la publication scientifique, sont des objectifs de cet institut.

Actuellement, l’IRM de la Clinique Saint-Jean l’Ermitage est déjà en contact avec des partenaires essentiels de la recherche, permettant ainsi des passerelles, ouvrant l’accès à des moyens technologiques, administratifs et financiers nécessaires pour l’aboutissement de ces projets.

Des résultats dans plusieurs domaines d’excellences

L’IRM de la Clinique Saint-Jean l’Ermitage a déjà permis à plusieurs projets de voir le jour dans différentes spécialités, et continue d’en soutenir d’autres.

Courant avril 2020, le Dr Guy Marti a recueilli les résultats préliminaires de l’étude EDIFICE démontrant un lien entre la perte de diversité du microbiote intestinal et l’infection au Covid-19. L’étude ÉDIFICE a été réalisée sur des patients atteints de Covid-19, pour étudier s’ils allaient passer en forme grave, ainsi que sur le personnel médical de l’établissement. Cette étude permettra d’une part de mieux comprendre l’infection par le Covid-19, mais également d’améliorer le traitement au cours de la maladie, en ayant une meilleure connaissance du microbiote intestinal du patient.

Le Dr Bouchahda, Oncologue médical, a mené deux études portant respectivement sur le cancer du pancréas et le cancer colorectal.

Le projet MultiDom permet un suivi à domicile des patients souffrants de cancer du pancréas. Un suivi en temps réel sur la vie quotidienne des patients permettrait d’identifier précocement la détérioration ou l’amélioration de leurs états de santé alors qu’ils ne sont pas hospitalisés. Cela permettrait de déclencher si nécessaire des interventions pro-actives, afin d’éviter une dégradation rapide du patient. La plateforme mobile PICADO est un solution domomédecine qui va permettre de sécuriser la prise en charge des patients à domicile, durant les premières semaines de traitement. Les résultats de cette étude pilote contribueront à optimiser et à adapter la prise en charge ambulatoire des malades.

Autre projet mené par le Dr Bouchahda, une étude clinique sur le cancer colorectal métastatique. L’objectif de cette étude clinique est de démontrer l’efficacité d’un traitement anti EGFR dans le traitement d’un cancer colorectal métastatique, avec une mutation du gène RAS de la tumeur. Ce travail pionnier révèle que, près de la moitié des patients présentant un CRC métastatique avec une mutation RAS dans la tumeur solide pourraient perdre le clone tumoral muté qui dominait précédemment. Ce résultat prouve qu’un traitement associant chimiothérapie et anti EGFR apportent des résultats positifs. C’est une toute nouvelle possibilité thérapeutique pour ces patients. Cette étude a fait l’objet d’une publication dans la revue JCO en septembre 2020.

Le Dr Jérôme Nicolet, Chirurgien sénologue, souhaite inclure les patientes de la Clinique Saint-Jean l’Ermitage à l’étude MyPebs. Une étude européenne, qui propose à 85 000 femmes de voir s’il est approprié et bénéfique de faire un dépistage personnalisé. En observant leurs antécédents, leurs facteurs de risque, par exemple le tabac et d’autres facteurs, l’étude permettra de mesurer les différences de prises en charge personnalisée en fonction de ces facteurs. Pour les patientes, adhérer à ce genre de protocole de recherche clinique, c’est d’une part faire avancer la science, mais aussi bénéficier d’un meilleur suivi personnel.

Enfin, le Pr Soubeyrand, chirurgien orthopédiste spécialisé dans le membre supérieur, continu au sein de l’IRM ces travaux de recherches cliniques. Issu d’un parcours hospitalo-universitaire, avec notamment un passage au CHU de Bicêtre (APHP), il pratique l’ensemble de la chirurgie de l’épaule, du coude et du poignet/main. Il est membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédique (SOFCOT), de la Société Française d’Arthroscopie (SFA), de la Société Française de Chirurgie de la Main (SFCM). 

La recherche médicale est un élément essentiel de son activité, puisque les traitements post-opératoire et de récupération peuvent être améliorés dans la prise en charge des patients. Il est l’auteur d’une cinquantaine de publications dans des revues spécialisées. Ces travaux portent sur le mouvement du membre supérieur, avec les problèmes chroniques et récurrents chez les patients qui souffrent de pathologies variées.

Ne soyez plus le dernier au courant !