L’Hôpital Privé du Centre Manche, site de Saint-Lô, est équipé d’une méthode innovante pour lutter contre l’obésité

L’Hôpital Privé Centre Manche, site de Saint-Lô, est équipé d’une méthode innovante pour lutter contre l’obésité

Depuis septembre, l’Hôpital Privé du Centre Manche, site de Saint-Lô, a mis en place le Programme Elipse™, développé par Allurion, dans son établissement pour soigner les personnes en situation de surpoids ou obésité.

Qu’est-ce que le Programme Elipse™ ?

Le Programme Elipse™ est un parcours médical de prise en charge pluridisciplinaire, qui s’adresse aux personnes en surpoids ou présentant une obésité modérée ou moyenne, ayant un IMC (indice de masse corporelle) supérieur à 27, associé à un dispositif médical de nouvelle génération, le ballon intra-gastrique Elipse™. Celui ci comporte deux caractéristiques innovantes : 

  1. Ce ballon ne nécessite aucune intervention chirurgicale, anesthésique ou endoscopique. Il est ingéré simplement par voie orale avant d’être gonflé dans l’estomac.
  2. Le retrait du ballon intra-gastrique ne nécessite aucune intervention particulière. Il est muni d’une valve, fermée par filament bio-résorbable, qui lui permettra de s’ouvrir, de se vider puis de s’éliminer naturellement par voie naturelle au bout d’une période d’environ 16 semaines. 

Pendant la période de 4 mois où le ballon est présent dans l’estomac, son volume permet de réduire la quantité des aliments ingérés, en réduisant la sensation de faim, et en procurant une sensation de satiété plus prolongée.

Cette méthode a fait ses preuves. Les études publiées portant sur un grand nombre de patients montrent une perte de poids d’environ 10 à 15 kg (12,9 kg en moyenne) pendant les 4 mois de présence du ballon dans l’estomac. De plus, les risques de complications restent du domaine de l’exceptionnel.1 Dans la majorité des cas, 72% de la perte de poids est maintenue après 1 an 2.

L’Hôpital Privé du Centre Manche délivre une prise en charge globale de l’obésité et du surpoids

La pose d’un ballon intra-gastrique Elipse™ est accompagnée et indissociable d’une prise en charge globale, incluant un suivi médical, diététique, psychologique et comportemental délivré par notre équipe de spécialistes de la prise en charge de l’obésité.

En amont de la pose du ballon intra-gastrique Elipse™, les patients consultent le chirurgien bariatrique dans le but de réaliser un bilan approfondi de leur état de santé, des problèmes de poids et des éventuelles pathologies associées. Ensemble, ils choisissent la solution médicale la plus adaptée à chaque patient. Tout au long du parcours, les patients bénéficient d’un accompagnement diététique et nutritionnel. Il est fortement recommandé d’apporter un soutien psychologique et un accompagnement personnalisé dans les activités sportives.

Le jour de la pose, le ballon intra-gastrique Elipse™ est simplement ingéré comme n’importe quelle gélule. Sa position est ensuite vérifiée par une radiographie. Une fois le contrôle effectué, le ballon est rempli de 550 ml de liquide par l’intermédiaire d’un très fin cathéter. Le retour à la maison est immédiat. Les patients peuvent reprendre des activités normales très rapidement, bien qu’il soit recommandé de prévoir quelques jours de repos pour éviter d’éventuels effets secondaires. 

Après la pose du ballon, les patients peuvent suivre leurs progrès grâce à l’utilisation d’une balance électronique connectée reliée à une application mobile. Pour les aider à retrouver de bonnes habitudes alimentaires, ils bénéficient aussi d’un accompagnement diététique personnalisé pendant 6 mois qui est inclus dans le Programme Elipse™. Un programme d’activités physiques et sportives adaptées à chaque patient leur est également recommandé.

1 The Procedureless Elipse Gastric Balloon Program: Multicenter Experience in 1770 Consecutive Patients ; avril 2020, Obesity Surgery R. Ienca, Mohammed Al Jarallah, Adelardo Caballero, Cristiano Giardiello, Michele Rosa, Sébastien Kolmer, Hugues Sebbag, Julie Hansoulle, Giovanni Quartararo, Sophie Al Samman Zouaghi, Girish Juneja, Sébastien Murcia, Roman Turro, Alberto Pagan, Faruq Badiuddin, Jérôme Dargent, Pierre Urbain, Stefan Paveliu, Rita Schiano di Cola, Corrado Selvaggio & Mohammed Al Kuwari

2 The Safety and Efficacy of Procedureless Gastric Balloon: a Study Examining the Effect of Elipse Intragastric Balloon Safety, Short and Medium Term Effects on Weight Loss with 1-Year Follow-Up Post-removal. ; avril 2019, Obesity Surgery – Jamal MH, Almutairi R, Elabd R, AlSabah SK, Alqattan H, Altaweel T.

Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia est nommé Directeur de Doctocare NOW

Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia

Bernard Bensaid, Président du groupe Doctegestio, a confié à Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia le poste de Directeur de Doctocare NOW. Le nouveau centre de santé virtuel du groupe Doctegestio, qui permet d’obtenir une consultation en ligne 7j/7 et 24h/24 avec un médecin généraliste ou spécialiste !

Médecin généraliste, diplômé de la faculté de médecine de Paris 5, le Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia a rejoint le 14 septembre le groupe Doctegestio, pour participer au développement de la téléconsultation sur Doctocare NOW. 

Une expertise reconnue dans le milieu de la téléconsultation médicale

En 2015, Docteur Juan Sébastian Suarez Valencia crée une société de télémédecine, plus précisément dans la télé-expertise médicale. Il a en particulier travaillé avec l’ONG internationale la Chaîne de l’Espoir, qui a pour vocation de renforcer les systèmes de santé, afin de donner à chacun et en particulier aux enfants les mêmes chances de survie et de développement.   

À la suite de sa première expérience, en 2017, il commence à travailler chez Teladoc Health, leader mondial en télémédecine.

En parallèle de son poste de directeur médical de la partie francophone de Teladoc, il est impliqué dans le domaine de la Data Science et de l’Intelligence Artificielle, au sein du groupe américain. Cette expérience lui permet également de diriger deux thèses de médecine publiées en 2019 et 2020 sur le sujet de la téléconsultation médicale en France.

Une volonté de renforcer la pratique de la téléconsultation dans les établissements du groupe Doctegestio

Conquis par la vision du groupe Doctegestio, il a pour mission de diriger toutes les activités de télémédecine au sein du groupe, pour adapter les pratiques médicales de Doctegestio au contexte sanitaire actuel et à l’opportunité du marché.

Le projet Doctocare NOW, est le premier centre de téléconsultation sans attente en France, ouvert 7j/7 et 24h/24, pour répondre aux besoins des patients pour lesquels un diagnostic et un traitement sont nécessaires.

Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio

Doctocare s’engage pour la qualité et la sécurité des soins et ses services au sein de ses 65 établissements, dont 10 cliniques MCO et SSR, 5 centres de santé, ainsi que d’un centre thermal, des centres auditifs, d’optique ou encore dentaires. L’opérateur de santé défend à travers ces activités une prise en charge bienveillante, coordonnée et adaptée à chaque patient.

Avec 216 M€ de chiffre d’affaires pour son métier santé, Doctegestio est le 7ème opérateur privé de santé en France.

Doctocare accompagne au quotidien plus de 530 000 patients dans ses 65 établissements de santé. Il assure désormais la gestion de 10 cliniques, qui disposent de 1 135 lits.

Afin d’optimiser le parcours patient, les équipes soignantes et hospitalières Doctocare s’engagent à proposer à nos patients des prises en charge adaptées et personnalisées. L’organisation prend en compte les besoins de chacun en fonction des étapes de leurs parcours de soins (accueil, prise en charge diagnostique et thérapeutique, sortie ou transfert), et/ou de la prise en charge de leurs maladies aiguës ou chroniques.

Doctocare s’est engagé très tôt dans la lutte contre la COVID-19. Devant le développement rapide de l’épidémie et sa gravité nos équipes ont mis en place de nouveaux services pour accompagner l’action des pouvoir publics comme l’ouverture de centres de dépistage du COVID-19 et le lancement de Doctocare NOW.

Clinique Saint-Jean l’Ermitage : Venez découvrir le robot da Vinci® !

Clinique Saint-Jean l’Ermitage : Venez découvrir le robot da Vinci® !

Pour vous faire découvrir sa nouvelle acquisition, la Clinique Saint-Jean l’Ermitage expose dans son hall d’accueil le mercredi 30 septembre de 9h à 17h, le robot chirurgical da Vinci®, développé par le leader américain Intuitive®.

Véritable prolongement de la main et des yeux du chirurgien, ce nouvel outil à la pointe de la technologie, conjugue les avantages de la chirurgie  classique (vision 3D, dextérité de la main humaine), à celle de la coeliochirurgie (Vision magnifiée, précision, réduction des douleurs et de la convalescence).

À cette occasion, les patients auront l’opportunité d’apercevoir le robot da Vinci® et d’échanger avec un chirurgien urologue sur la chirurgie robotique. Ils pourront ainsi découvrir cette technologie dernière génération qui retranscrit  fidèlement les mouvements complexes des mains du chirurgien à l’aide de pinces articulées et miniaturisées.

Ce nouvel outil à la pointe de la technologie permet de réaliser des interventions lourdes de manière moins invasive apportant un réel bénéfice pour le patient :

  • Moins de douleurs post opératoires,
  • Réduction des cicatrices,
  • Hospitalisation et convalescence réduites,

La chirurgie coelioscopique robot assistée s’est développée au départ en urologie pour la chirurgie du cancer de la prostate, puis du rein, de la vessie et du prolapsus. Depuis quelques années, les indications opératoires se sont développées en chirurgie digestive et gynécologique. 

La Clinique Saint-Jean l’Ermitage a pour ambition de développer les applications de cette nouvelle chirurgie assistée par la robotique afin d’en faire bénéficier le plus de patients possible.

Chirurgie robotique : la Clinique du Saint-Cœur est équipée du Laser Greenlight

Chirurgie robotique : la Clinique du Saint-Cœur est équipée du Laser Greenlight

La chirurgie robotique, une révolution technologique au service des patients

L’hypertrophie bénigne de la prostate est une pathologie fréquente chez les hommes de plus de 50 ans. Également dénommée adénome prostatique, elle se caractérise par une augmentation du volume de la prostate qui va compresser le canal de l’urètre transportant l’urine. Ce qui entraîne, chez de nombreux patients, une gêne pour vider sa vessie ou des envies fréquentes d’uriner. 

Pour enlever la partie centrale de la prostate responsable de cette obstruction, la Clinique du Saint-Cœur, établissement du groupe Doctegestio, propose à ses patients une technologie innovante : la vaporisation prostatique. La prostate n’est pas enlevée en totalité, mais seule la partie responsable de l’obstruction est enlevée. Réalisée grâce au Laser Greenlight, un outil adopté par un nombre croissant de services d’urologie, elle permet aux patients de retrouver une activité urinaire normale.

Un temps d’hospitalisation réduit grâce au Laser Greenlight

Le recours au Laser Greenlight présente un avantage important par rapport aux techniques traditionnelles (notamment la résection endoscopique de prostate qui découpe l’adénome en copeaux) : il permet de réduire les risques de saignements, la « vaporisation » assurant la coagulation immédiate des vaisseaux. En découle une diminution des risques d’hémorragie à la suite du traitement, tout particulièrement chez les patients prenant des anticoagulants. Cela permet également de réduire le temps d’hospitalisation des patients.

Une fibre laser de moins de 2 mm de diamètre

Cette opération réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale par les équipes de la Clinique du Saint-Cœur consiste à détruire une partie du tissu prostatique qui entoure le canal de l’urètre et élargir ainsi le canal urinaire. Pour ce faire, un endoscope muni d’une caméra est introduit par voies naturelles (via l’urètre) jusqu’à la prostate. Ce matériel va permettre d’introduire une fibre laser de moins de 2 mm de diamètre qui va supprimer une partie de la prostate à travers le canal de l’urètre par la technique dite de « vaporisation ». Cette intervention dure entre 20 minutes et 2 heures. Elle prend fin avec la mise en place d’une sonde urinaire que le patient gardera de 12 à 24 heures.

La Clinique du Saint-Cœur propose une nouvelle technique de traitement des varices par laser

La Clinique du Saint-Cœur propose une nouvelle technique de traitement des varices par laser

Afin de traiter l’insuffisance veineuse à l‘origine des varices, la Clinique du Saint-Cœur de Vendôme, établissement de santé du groupe Doctegestio, propose une nouvelle offre de soins : la pratique du laser endoveineux. Efficace, rapide et pratiquement indolore, cette technique est plus légère que la chirurgie classique.

S’il existe diverses méthodes de traitement des varices, les techniques endoveineuses se substituent aujourd’hui peu à peu à la chirurgie. Elles sont en effet faiblement invasives et peu traumatisantes. Parmi les techniques endoveineuses, la Clinique Saint-Cœur pratique celle du laser endoveineux. Elle est équipée du laser Endotherme 1470 qui permet le traitement de la grande et de la petite veine saphène, toutes deux étant des veines superficielles au niveau des membres inférieurs. Réalisé sous échographie, le traitement par laser consiste en une petite incision dans la peau afin d’insérer une fibre laser dans la veine malade. En délivrant de l’énergie thermique, le laser modifie la paroi de la veine jusqu’à la fermer définitivement. L’afflux sanguin est alors redirigé vers d’autres veines fonctionnelles.

Avec un recul scientifique de plus de 20 ans, la procédure par laser endoveineux est particulièrement appréciée en raison de sa rapidité et de son caractère peu traumatisant. Elle permet d’excellents résultats et la reprise immédiate d’une vie normale pour le patient.

Le Docteur Marques, chirurgien vasculaire de la clinique explique « Sous anesthésie locale assistée, le traitement indolore se fait en moins d’une heure, en ambulatoire. Le patient peut rentrer chez lui quelques heures après l’opération. C’est une méthode efficace, elle a considérablement moins d’effets postopératoires (moins de douleurs et moins d’hématomes). »

Les varices, syndrome d’une insuffisance veineuse

L’insuffisance veineuse concerne 18 millions de français selon l’INSEE. Il s’agit d’une maladie chronique liée à la mauvaise circulation du sang vers le cœur, pouvant résulter en des varices. Celles-ci correspondent à la dilatation anormale de veines superficielles. Il existe un facteur héréditaire dans la survenue des varices, et certaines conditions favorisent leur apparition comme la position debout prolongée, la sédentarité, le manque d’activité physique ou la chaleur. C’est un facteur favorisant pour les thromboses veineuses profondes (phlébites) et pour les embolies pulmonaires, ainsi que des ulcères qui peinent à cicatriser.

À propos de la Clinique du Saint-Cœur 

La Clinique du Saint-Cœur, située à Vendôme, est un établissement de chirurgie et d’obstétrique. Elle compte 155 collaborateurs, et 32 médecins exerçant au sein de l’établissement. Fondée sur des valeurs humaines, de qualité et d’innovation, la clinique défend un modèle de santé accessible à tous, responsable et tourné vers l’avenir.

La Clinique Saint-Jean l’Ermitage investit dans la chirurgie robotique de pointe

La Clinique Saint-Jean l’Ermitage investit dans la chirurgie robotique de pointe

Depuis mi-septembre, le groupe Doctegestio a fait l’acquisition d’un robot chirurgical pour son établissement de santé, la Clinique Saint-Jean l’Ermitage. Le robot da Vinci® est développé par le leader américain Intuitive®. 

L’acquisition de la plateforme da Vinci® s’inscrit dans la démarche et la stratégie d’excellence du groupe Doctegestio et de son opérateur de santé Doctocare, visant à proposer aux patients une prise en charge optimale s’appuyant notamment sur le développement de techniques de pointe en médecine et en chirurgie. 

Cet investissement vient ainsi renforcer les plateaux techniques performants mis à disposition des patients et des praticiens sur les établissements du Groupe, et accompagne l’installation récente d’un sixième chirurgien urologue et complète ainsi l’équipe d’urologues, futurs utilisateurs.

À cette occasion, la Clinique Saint-Jean l’Ermitage organise une journée d’exposition au public, le mercredi 30 septembre de 9h à 17h. Une opportunité pour les patients d’en savoir davantage sur le robot da Vinci®, et d’obtenir toutes les informations nécessaires sur la chirurgie robotique.

Qu’est ce que la chirurgie robotique ?

Le robot da Vinci® est un dispositif chirurgical constitué d’une console avec une vision 3D munie de joystick et d’une partie (appelée kart) qui commande les instruments de coeliochirurgie introduits dans le corps du patient. Cette machine téléguidée par le chirurgien, permet de réaliser des interventions de type mini-invasives, notamment en urologie, dans le traitement du cancer de la prostate, du rein, de la vessie et dans la chirurgie du prolapsus.

Véritable prolongement de la main et des yeux du chirurgien, ce nouvel outil à la pointe de la technologie, conjugue les avantages de la chirurgie classique (vision 3D, dextérité de la main humaine), à celle de la coeliochirurgie (Vision magnifiée, précision, réduction des douleurs et de la convalescence).

La plateforme chirurgicale da Vinci®  est une machine qui retranscrit  fidèlement les mouvements complexes des mains du chirurgien à l’aide de pinces articulées et miniaturisées.

Cette technologie de dernière génération permet de réaliser des interventions lourdes de manière moins invasive et apporte au patient un certain nombre de bénéfices:

  • Moins de douleurs post opératoires,
  • Une réduction des cicatrices,
  • Une hospitalisation et convalescence réduites,

La chirurgie coelioscopique robot-assistée s’est développée au départ en urologie, pour la chirurgie du cancer de la prostate, puis du rein, de la vessie et du prolapsus. Depuis quelques années, les indications opératoires se sont développées en chirurgie digestive (en particulier de l’obésité) et gynécologique. 

La Clinique Saint-Jean l’Ermitage a pour ambition de développer les applications de cette nouvelle chirurgie assistée par la robotique afin d’en faire bénéficier le plus de patients possible.

Robot da Vinci® – Intuitive®

Comment ça marche ?

Assis derrière une console, le praticien, installé à côté du patient qu’il a sous contrôle visuel, introduit sa tête dans  une console et visualise une image HD en trois dimensions de la zone opérée à travers des lunettes binoculaires. Pouce et index dans des joysticks (masters), il prend le contrôle de quatre bras articulés qui peuvent mouvoir leurs extrémités avec sept degrés de liberté, dans un espace limité difficilement accessible à la main humaine. 

Il peut zoomer à loisir sur les zones atteintes, et, grâce à l’analyse de milliers d’informations spatiales par seconde, le moindre de ses tremblements est éliminé. Son aide opératoire, habillée stérilement, l’assiste pour changer les instruments, introduire des fils de suture sous contrôle d’un écran dans la salle.

Mieux, pour ajuster très précisément son geste, il dispose d’une option de démultiplication de mouvement – un déplacement de 5 centimètres sur sa pince peut se traduire par une amplitude de moins de 3 millimètres portés par le bras mécanique. Enfin, la console est paramétrée en fonction de la corpulence de chaque chirurgien et mémorisée, comme dans une voiture.

Une technologie sûre au bénéfice du patient

Le fabricant insiste sur la très grande fiabilité de son robot : en début de procédure, comme pour un avion, le robot fait sa check-list avant de démarrer. 

Si l’œil du chirurgien quitte les lunettes, le robot se fige, si les instruments sont retirés et réintroduits, ils reprennent leur place initiale, et si le bras du robot a bougé entre temps, l’instrument ne peut être introduit que sous le contrôle de la vue. 

En cas de besoin, le chirurgien à la possibilité de retirer le robot et de terminer l’intervention en coeliochirurgie.

Le fabricant, Intuitive®, assure la formation des infirmières de bloc et des chirurgiens de manière très rigoureuse. Elle se fait en deux étapes, une formation théorique incluant des heures de simulateurs comme en aéronautique, et une formation pratique sur site assistée d’un sénior appelé “Proctor”. Cette formation sur site sera assurée par l’un des chirurgiens urologues de la clinique. Celui-ci étant sur place pourra accompagner ou aider ses confrères sur le moyen terme afin d’assurer la sécurité et le meilleur résultat pour les patients.

Meilleur confort, plus grande précision, moindre fatigue pour le praticien et, pour les patients, moindre douleur post-opératoire et rétablissement plus rapide sont les objectifs de l’utilisation de cette nouvelle technologie qui peut aujourd’hui assister les chirurgiens dans une cinquantaine d’indications.

En pratique, l’équipement, installé dans plus de 5500 salles (dont plus de 900 en Europe), a fait ses preuves en urologie, en chirurgie digestive, gynécologique, cardiaque, pédiatrique… Et la liste de ses indications ne cesse de croître.

L’histoire du da Vinci®

« Cette technologie est issue d’un projet de la Nasa et de la Darpa [l’agence de R & D de l’armée américaine], pour opérer à distance sur le champ de bataille. Il n’a pas abouti pour des raisons de budget, mais des ingénieurs du MIT (Massachussets Institute of Technology) ont racheté les brevets il y a 20 ans et ont développé la première plateforme de chirurgie assistée. Aujourd’hui, nous en sommes à la quatrième génération », raconte Vincent Delaunay, market access director Western Europe d’Intuitive Surgical. »

Clinique de Bonneveine : ouverture d’un Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix à Marseille

Centre européen d'expertise de l'éloquence et de la voix à Marseille

Le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix a ouvert ses portes à la Clinique de Bonneveine le 1er juillet 2020. Ce projet a pour vocation de proposer une prise en charge pluridisciplinaire des dysfonctions organiques et des différentes lésions pouvant occasionner une distorsion, voire une altération de la voix, qu’elle soit parlée ou chantée, chez tout professionnel de la voix.

Un centre à la pointe de la technologie pour répondre aux besoins de l’ensemble professionnels de la voix parlée ou chantée.

Afin de répondre aux besoins des professionnels de la voix* parlée ou chantée, le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix est doté d’équipements spécifiques et adaptés tels que :

  • Une plateforme de force d’analyse posturale,
  • Un ensemble d’analyse stroboscopique et numérique de la voix et des cordes vocales,
  • Un espace de rééducation comprenant du matériel d’orthophonie, du matériel de psychomotricité, d’un gymnase, d’appareillage de kinésithérapie et de training, d’un piano ainsi que d’un espace détente,
  • Un laser CO2 et d’un microscope laryngé au sein du bloc opératoire.

Sous la responsabilité de Dr Marie-Noëlle GRINI-GRANDVAL, médecin Phoniatre, spécialisée dans la fonction laryngée dans la voix parlée et chantée, ainsi que dans la déglutition, le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix est composé de :

  • ORL, autres spécialités médicales en fonction des besoins: Pneumologue, Neurologue, Cardiologue, Psychiatre, Algologue …
  • Infirmier Coordinateur,
  • Infirmier,
  • Kinésithérapeute,
  • Ostéopathe,
  • Orthophonistes,
  • Coach Vocal,
  • APA Coach Sportif.

Le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix a fait le choix de proposer aux patients un parcours de soins structuré autour d’une prise en charge complète pluridisciplinaire. Après une consultation ORL ou phoniatrique de première intention, les patients sont pris en charge en hospitalisation de jour dans le centre.

Une prise en charge complète entièrement personnalisée en quatre étapes

Cette prise en charge est coordonnée sur une journée pour permettre aux professionnels de santé de réaliser les consultations et examens paracliniques nécessaires, pour définir un protocole thérapeutique spécifique personnalisé à chaque patient. Ce projet de soins pourra être complété suivant les besoin et les souhaits du patient d’un suivi diététique, psychomoteur (pouvant faire appel aux techniques d’hypnose), ou d’un soutien psychologique.

Dans le Centre européen d’expertise de l’éloquence et de la voix de la Clinique de Bonneveine, le projet de soins comprend, pour tous les patients, la possibilité d’une prise en charge complète de rééducation et réadaptation de la voix, avec chaque semaine un pack de 4 séances comprenant :

  1. Une prise en charge en activité Physique Adaptée (pouvant faire appel à diverses techniques tel que le yoga, les arts martiaux, le coaching sportif),
  2. Une prise en charge en rééducation orthophonique,
  3. Une prise en charge en rééducation kinésithérapeutique (pouvant faire appel à l’ostéopathie),
  4. Une prise en charge en Coaching Vocal (pouvant faire appel aux techniques de sophrologie, de méditation) pour une durée de deux mois avec prolongation possible suivant les modalités et les besoins.

Suite au bilan réalisé en hospitalisation de jour, il peut être nécessaire d’envisager une phonochirurgie. Pour préparer et programmer l’intervention (une durée de deux à trois nuits), les patients devront consulter les professionnels de santé de l’Hôpital de Jour “pré-opératoire ORL”. Ainsi, ils seront à même de confirmer la possibilité de réalisation d’une phonochirurgie, par une prise en charge chirurgicale coordonnée et pluridisciplinaire.

La prise de rendez-vous pour une consultation dans le CEEEV peut se faire directement aux adresses mails suivantes : clinique.bonneveine.hopitaldejour@doctocare.com ou marie-noelle.grini-grandval@doctocare.com, et par téléphone au 04 96 14 14 86.

*Cette prise en charge peut concerner les enseignants, les formateurs, les conférenciers, les entraîneurs sportifs, les avocats, les comédiens, les acteurs, les chanteuses et chanteurs choristes d’opéra, de variété ou de jazz, les chanteuses ou chanteurs solistes lyriques, de variété, ou de jazz , les élèves des conservatoires, des écoles de chant, des écoles de théâtre, etc.

Comment préparer le retour à la maison de bébé ? Le service de maternité de la Clinique Vauban organise une journée naissance

journée retour bébé Vauban

Le retour à la maison après la naissance de bébé est souvent source d’inquiétudes pour les nouveaux parents. Afin de les aider à faire face aux appréhensions et aux difficultés rencontrées, l’équipe de la maternité de la clinique Vauban, établissement Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, a organisé, le jeudi 18 juin 2020, une journée sur le thème de la naissance et du retour au domicile.

Cet accompagnement gratuit s’est déroulé dans le service de la maternité, de 14h00 à 17h00, autour de trois ateliers :

  1. Soyez prêts pour le retour à la maison ! Fanny Renoux, Fondatrice de DoudouCare, la plateforme de téléconseil santé dédiée à la santé de l’enfant qui offre aux parents un accompagnement 7j/7, a délivré des conseils pratiques pour mieux appréhender les premiers mois du nourrisson.
  2. Quels sont les premiers gestes à avoir pour choyer bébé ? Comment éviter les accidents domestiques ? Avec Pauline, Infirmière Puéricultrice à la Clinique Vauban
  3. Allaitement maternel et artificiel : Présentation des nouveaux tire laits et information. Avec Stéphanie GASPARD, Auxiliaire de puériculture, Nathalie Repole, Commerciale chez Tire Lait Express Mamivac

Grâce à ces temps d’échanges, les mamans et papas ont obtenu de nombreux conseils et les réponses à leurs interrogations.

Cet événement, rentre dans le cadre de la volonté de la Clinique Vauban d’assurer l’accompagnement des nouveaux parents. Il a également permis à ses patients, visiteurs et aux professionnels de santé de découvrir la clinique et ses services, et de renforcer ses liens avec eux, leur démontrant la capacité de l’établissement à les accompagner dans toutes les étapes de leur vie.

Doctocare ouvre un service de diabétologie au sein de l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys

diabetologie doctocare chantilly les jockeys

Le service de diabétologie a ouvert ses portes à l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys en mars dernier. Cette ouverture s’est opérée dans un contexte de forte activité, suite à l’ouverture de deux nouvelles salles de blocs opératoires dans l’établissement, et malgré l’épidémie de Covid-19 qui touche la France.

Une prise en charge personnalisée

Avec ce nouveau service de diabétologie, l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys répond aux besoins croissants des patients diabétiques. Il traduit la volonté de Doctocare, opérateur santé du groupe Doctegestio, d’accompagner ses patients avec une offre des soins de proximité et de qualité.

Constitués de deux médecins et d’une équipe de professionnels de santé, le service de diabétologie propose une prise en charge individualisée et adaptée à l’ensemble des patients. Le Docteur JEANNE, médecin diabétologue, qui reçoit en consultation tout type de patient porteur d’un diabète, et le Docteur SHEHATA, médecin diabétologue et endocrinologue, qui a rejoint l’équipe début mai, composent le service. Ils sont assistés d’une équipe pluridisciplinaire dédiée : 2 infirmières, 1 diététicien, 1 secrétaire médicale.

En complément des consultations médicales, le service de diabétologie fait le choix de proposer une alternative à l’hospitalisation complète pour les patients diabétiques en ayant besoin. La prise en charge se fait donc en hospitalisation de jour pour traiter les déséquilibres du diabète ou pour réaliser des bilans de dépistage ou de réévaluation du diabète.

La prise de rendez-vous peut se faire directement en ligne, via le site Internet de l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys ou par téléphone auprès du secrétariat au 03 44 62 66 26.

Un établissement pluridisciplinaire

Situé à Gouvieux (60), l’Hôpital de Chantilly – Les Jockeys, repose sur une idée unique en France : regrouper les avantages du secteur privé à but non-lucratif et à but lucratif :

  • le Centre Médico-Chirurgical des Jockeys (CMCJ) établissement privé à but non lucratif participant au service public hospitalier. 
  • le Centre Chirurgical de Chantilly (CCC) établissement privé commercial.

Le but de ce groupement est l’accès aux soins pour tous, sans conditions de ressources. Une équipe médico-chirurgicale, ainsi qu’un personnel qualifié et dévoué, mettent tout en œuvre pour apporter les meilleurs soins à nos patients et rendre leur séjour au sein de l’établissement le plus confortable possible.

La clinique de Bonneveine obtient le niveau de certification le plus élevé de la HAS

bonneveine certification has

La clinique de Bonneveine à Marseille, établissement Doctocare, opérateur de santé du groupe Doctegestio, a reçu la certification V2014 de niveau A. Elle devient ainsi la troisième clinique du Groupe à obtenir cette certification, démontrant l’engagement quotidien des collaborateurs et la capacité de Doctegestio à être un acteur fort de l’économie sociale, innovante et solidaire.

bonneveine certification has

Un établissement d’excellence et de référence médicale

La certification de niveau A (V2014) de la Haute Autorité de Santé (HAS) est le niveau le plus élevé pour une certification d’un établissement de santé. Elle récompense l’engagement quotidien et la qualité de travail de l’ensemble des professionnels de l’établissement au service de ses patients. La certification est valable pour 6 ans.

Elle démontre la volonté du Groupe de faire de la clinique un établissement d’excellence et de référence médicale. C’est un gage de sécurité et de qualité des soins pour ses patients.

La garantie du succès de la clinique de Bonneveine repose sur l’innovation des prises en charge et des projets médicaux, la bienveillance des équipes et la mutualisation des process du Groupe, valeurs partagées par l’ensemble des équipes soignantes, administratives et logistiques de l’établissement.

Début avril 2019, trois experts de la Haute Autorité de Santé étaient présents dans la clinique de Bonneveine durant plusieurs jours, afin de réaliser une analyse détaillée et minutieuse du fonctionnement des services de l’établissement. À la fin de leur visite, une première restitution encourageante pour le résultat final avait eu lieu. Ce premier retour a été confirmé fin décembre, avec l’annonce officielle par la Haute Autorité de Santé de la certification de la clinique en niveau A, le plus élevé, sans aucune réserve.

Qu’est-ce que la certification V2014 de la Haute Autorité de Santé ?

Cette certification a pour but d’évaluer la qualité et la sécurité des soins dispensés et l’ensemble des prestations délivrées au sein de l’établissement. Elle tient compte notamment de l’organisation interne et de la satisfaction des patients. Elle évalue :

  • l’existence d’un système de pilotage de l’établissement pour tout ce qui a trait à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et des prises en charge dans chacun des secteurs d’activité,
  • les résultats obtenus mesurés par l’atteinte d’un niveau de qualité et de sécurité sur des critères jugés essentiels à savoir les « pratiques exigibles prioritaires » (PEP). Ce double regard permet à la certification de s’adapter aux diverses situations des établissements et offre à ces derniers un diagnostic régulier favorisant l’actualisation des plans d’actions d’amélioration, tant sur les aspects managériaux que sur les aspects opérationnels.

La CME (Commission Médicale d’Établissement) et la Direction de la clinique remercient toutes les équipes médicales, paramédicales et administratives de l’établissement, qui, chaque jour, s’engagent pour la prise en charge de qualité des patients.

Le rapport de certification est disponible sur la site de la HAS.